Actualités

Le commandant d’une brigade de gendarmerie accusé de protéger une dame convaincue de pratique de faux et usage de faux

logoDécidément on n’aura de cesse d’entendre parler de celui qu’on appelle Commandant Sidibé, patron de la brigade de recherche de Kipé. Après s’être rendu coupablerécemment d’actes de violences et voies de fait sur un journaliste, Moussa Tatakourou Diawara en l’occurrence, il se signale sur le front de pratiques qui souillent généralement l’image des services de gendarmerie.
Tenez, il est accusé par un citoyen du nom de Thierno Abdoul Diallo, d’avoir joué un vilain rôle dans un différend portant sur un camion remorque de marque Freuehauf, qui l’oppose à une dame, une certaine Madame Kanté, se présentant comme opératrice économique.
En effet, à la mi-décembre 2014, M. Thierno Abdoul Diallo, constant que son camion qu’il avait confié à un ami à lui, lequel l’avait confié à son tour à un autre pour exploitation, après plusieurs jours de fouille, tombe sur un camion remorque stationné, caché dans un garage au quartierKaporo-rails Bamassiya. Aussitôt, il reconnut son camion, malgré le fait qu’il avait été repeint, le pare-brise teinté, et portant le nom d’une société de transport « Kobarg Transporte ».
C’est au bout de beaucoup d’efforts pour savoir à qui appartenait ce camion stationné dans ledit garage, qu’un mécano finira par délier la langue et citer le nom de la dame.Sans perdre de temps, Thierno Abdoul Diallo, se dirige vers la BAC N05 située en bas de la RTG, en face de l’ambassade des USA en Guinée, au quartier Koloma.
Il porte plainte contre X. Et fournit les preuves que ledit camionlui appartenait, enfin appartenait à un certain El Hadj Sadou Barry, commerçant, lequel le lui avaitconfié pour exploitation-amortissement.Il y avait deux ans que Thierno Abdoul Diallo, exploitait le camion et avait commencé à verser de l’argent à El Hadj Sadou Barry.
Par la suite, la BAC de Koloma, va transférer le dossier à la brigade de recherche de Kipé. C’est là que ça tombe dans les mains de Commandant Sidibé. Qu’avait-t-il à faire ?Entendre le plaignant sur PV et procéder aux premières confrontations, puis au besoin, transférer le dossier à son tour auprès d’un tribunal, celui de Dixinn, en l’occurrence.
Ce n’est pas ce que va faire commandant Sidibé, a contrario !Au lieu de cela, il va placer en garde à vue le plaignant, M. Thierno Abdoul Diallo en l’occurrence, pendant une semaine, pire, il va soutenir et même couvrir la dame accusé d’avoir fait mains basses sur un camion qui appartient au nommé El Hadj Sadou Barry, mais qui était sous exploitation de Thierno Abdoul Diallo.
Preuve s’il en était besoin, malgré le constat que cette dame avait falsifié le récépissé de mise en circulation du camion, commandant Sidibés’est entêté à la couvrir et même à la protéger, en piétinant le dossier.Sinon, sauf mauvaise foi, il n’y a qu’à observer les deux récépissés fournis par les deux parties, pour se rendre compte que celui servi par la dame, est une grosse mystification !
Il s’agit d’un récépisséantidaté, le numéro de châssis falsifié, le numéro de série aussi. Mais rien de tout cela n’émeut commandant Sidibé, soupçonnéd’une liaison dangereuse avec la dame en question. Qui prétend avoir récupéré le camion des mains d’un certain Thierno Sadou Diallo, ami de l’ami de Thierno Abdoul Diallo, pour dette non payée.
L’affaire est désormais en instruction auprès du TPI de Dixinn, qui a déjà dépêché sur les lieux, une mission de constat. Le rapport dressé à cet effet, note que le camion en question, est dans état de dégradation poussé.
A suivre !

Ousmane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top