A LA UNE

André Loua à cœur ouvert : Ce dont il est le plus fier, ses perspectives et ses relations avec le personnel (Interview)

En ce début d’année 2017, nombreux sont les ministres et autres cadres de l’administration publique à jeter un regard  rétrospectif sur leur gestion durant l’année écoulée.

Ce weekend, un reporter de Mosaiqueguinee.com est allé à la rencontre du ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime, André Loua. Ils ont  évoqué les actions dont André Loua est fier, ses perspectives et ses relations avec le personnel du département.

En vous souvenant de vos actions menées durant l’an passé, de quoi pourriez-vous être de plus fier ?

L’acte dont j’ai beaucoup de connaissance, c’est la sortie de la Guinée de la liste noire de l’Union européenne, qui est un signal très fort  et qui témoigne l’implication du Président de la République pour accompagner le secteur de la pêche. En dehors de cela, on a aussi les changements institutionnels qui sont intervenus et le renforcement de capacités du centre national de surveillance des pêches; la mise en route des activités du navire de recherche dénommé Général Lansana Conté, et aussi et surtout la réception d’une mission d’expertise de l’Union européenne dans le cadre de la construction d’un laboratoire de certification. 

Collaboration avec le personnel du département 

J’ai trouvé des femmes et des hommes dans ce département, tellement déterminés à faire bouger les choses…Et c’est la conjugaison des efforts de tout le monde qui nous a conduits effectivement aux résultats auxquels on a abouti aujourd’hui. Moi en tant que ministre, je n’ai aucun mérite particulier, c’est le Président de la République, c’est lui le chef de l’Etat et c’est sa vision que nous avons collectivement essayé de mettre en œuvre. J’ai été peut être chanceux en tant que ministre, pour avoir été là pour coordonner tout cela. Et puis, c’est un processus que je suis venu trouver, qui était déjà en marche, donc c’est comme une couche de relais. 

La note 

Il est très difficile de s’apprécier soi-même à moins qu’on ne tombe dans la démagogie, donc je laisse au peuple de Guinée d’apprécier ce qui a été fait en si peu de temps, en termes de résultat pour la mobilisation de recettes et en termes surtout d’efficacité pour répondre aux préoccupations des  Guinéens dans le secteur de la pêche.

Les chantiers 

Nous entendons amplifier les efforts de 2016, augmenter nos capacités de surveillance de la zone économique exclusive, continuer à se battre pour doter la Guinée de laboratoire de certification, nous assurer que nous allons  avoir des informations fiables et crédibles quant à l’état de notre stock. Donc c’est ce qui suppose que le navire de recherche soit fonctionnel et opérationnel. Nous allons aussi nous assurer que le centre national des soins des pêches va être équipé pour pouvoir s’acquitter de sa mission régalienne à savoir surveiller correctement par tous les moyens notre territoire maritime.  

Alhassane Djigué

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top