Actualités

Cadre de concertation et de coordination : Allocution de Malado Kaba, ministre de l’Economie et des Finances

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Messieurs les Ministres d’État

Mesdames, Messieurs, les Membres du Gouvernement ;

Mr le Gouverneur de la Banque Centrale de la république de Guinée

Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions Internationales,

Mr le Premier Ministre Loum

Mesdames, Messieurs, les Secrétaires les généraux et Haut cadres de l’administration,

Mesdames et Messieurs,

Chers Invités,

Mesdames, Messieurs, Chers Partenaires Techniques et Financiers

Au nom de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, et de son Excellence Mr le Premier Ministre je voudrais vous remercier pour votre participation à cette troisième édition du Cadre de concertation et de coordination avec le Gouvernement.

Laissez-moi tout d’abord entamer cette session avec cette citation qui à mon sens caractérise bien l’esprit que nous souhaitons donner à ce Cadre.

« Le meilleur indicateur du développement de l’esprit d’équipe qui doit caractériser le cadre de concertation et de coordination est le pourcentage de ‘nous’ divisé par les ‘je’ que l’on entend dans les conversations. »

Comme vous le savez sans doute, notre cadre de concertation a été institué en 2014 pour mieux structurer la coopération et le dialogue entre le Gouvernement et ses Partenaires Techniques et Financiers, suite à la Conférence des bailleurs et des Investisseurs d’Abu Dhabi en novembre 2013.Ces rencontres ont vocation à analyser de manière ouverte notre partenariat pour un cadre fluide de coopération, qui autoriserait une plus grande efficacité dans la conduite des actions de développement économique et social de la Guinée.

Mesdames et Messieurs,

Depuis notre dernière rencontre de concertation en juin 2015, des évolutions significatives et prometteuses ont été enregistrées par la Guinée dans les domaines politiques, économiques et sociaux et j’y reviendrai dans ma présentation.

Ces aspects tout en étant positifs, invitent surtout à mesurer le reste du chemin qu’il nous reste à parcourir. Ces progrès invitent également à la lucidité sur les défis qui, s’ils ne sont relevés, pourraient les remettre en causes. Quels sont certains de ces défis ? Il s’agit de la diversification de notre économie, qui passe par le développement de nos infrastructures (routes, ports, aéroports et énergie). Il s’agit aussi de la promotion d’un environnement favorable à l’initiative privée. Il s’agit enfin de la capacité à mobiliser les financements en lien avec le programme d’investissements de notre Plan national de développement économique et social.

Mesdames et Messieurs,

Sur plusieurs de ces points, vous avez été et continuez d’être des partenaires importants pour notre pays à travers un dialogue franc et ouvert dont la régularité mérite, au vu des constats du mode de fonctionnement du CCC, d’être revue et améliorée.

Ces faiblesses ont été également relevées dans le fonctionnement des niveaux intermédiaires de rencontre que sont les groupes thématiques. Comme vous le savez huit (8) groupes Thématiques ont été institués, pour veiller à la coordination des interventions, maximiser les synergies, suivre la mise en œuvre des programmes et des réformes, et améliorer la transparence.

 Nous sommes conscients que la fréquence de ces réunions et les niveaux de représentativités sont encore faibles. Durant la période sous-revue, aucun Groupe Thématique n’est parvenu à tenir les(12) rencontres envisagées. De même, des efforts sont encore nécessaires pour que ces Groupes soient de véritables cadres d’échanges stratégiques entre les ministères sectoriels et les partenaires au développement.

Par ailleurs, les trente (30) Bureaux de Stratégies et de Développement (BSD) qui appuient les Groupes Thématiques et le Cadre de Concertation ont des besoins importants de renforcement (technique, humain et financier).

Mesdames et Messieurs

Chers invités,

Le cadre de concertation qui nous réunit aujourd’hui sera l’occasion pour le gouvernement de partager avec vous son plan de développement pour les cinq prochaines années. Ce plan, qui sera dès sa finalisation et adoption, le seul et unique cadre d’intervention, devrait contribuer à améliorer la coordination de l’aide au développement et renforcer l’efficacité de l’action Gouvernementale.

Enfin, je voudrais à nouveau vous remercier pour vos appuis constants et votre disponibilité. Le niveau de partenariat que nous souhaitons, au regard des défis que nous voulons relever, nous est accessible, pour autant que nous nous en donnions les moyens.

Je vous remercie.

Transmis par la Cellule de Communication MEF et Budget

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top