A LA UNE

Cas du FDDC : Faya Millimono avait présenté ses excuses, révèle Ibrahima Sory Diallo

Faya Millimono est toujours membre mais perd sa qualité  de porte-parole du  Front pour la Défense des Droits des Citoyens (FDDC). Les membres de ce groupement étaient en  réunion hier, jeudi 19 janvier, au siège du PGRP de M. Alpha Ibrahima Sila Bah, pour décider du sort de leur porte-parole, Dr Faya Millimono, après que celui-ci ait rencontré le président de la République sans se concerter avec ses pairs.

<<Dr Faya Milimono est bel et bien membre du front », nous a précisé d’abord Ibrahima Sory Diallo, joint au téléphone par la rédaction de Mosaiqueguinee.com. 

Le péché de Faya, selon notre interlocuteur, est qu’il a profité pour rencontrer « frauduleusement » le Président de la République sans le consentement des membres et sans une information au préalable.

Pourtant, rappelle-t-il, Faya avait dit lui-même que personne ne devrait rencontrer le chef de l’Etat sans passer par une plénière du front. Et de poursuivre : <<lorsque je lui ai demandé pourquoi il a fait ça, il ma dit qu’il présente ses excuses>>.

A rappeler que le Front pour la défense des Droits des Citoyens avait été mis en place pour protester contre le point 2 de l’accord du 12 octobre.

Alhassane Djigué.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top