A LA UNE

Un an après la mort de Soriba Sorel Camara, ancien Gouverneur de Conakry, Fria prie pour l’âme d’un «digne fils!»

Il y a juste un an, les Guinéens apprenaient la mort de Soriba Sorel Camara, bouillant Gouverneur de la ville de Conakry. A l’occasion de ce triste anniversaire, une cérémonie commémorative a été organisée ce dimanche 22 janvier 2017 dans la sous-préfecture de Tormelin préfecture de Fria, d’où le défunt était originaire.

Cette cérémonie de lecture du saint coran est organisée par les  cadres ressortissants de la cité de l’alumine qui voulaient prier pour le repos de l’âme de celui qui est considéré par les habitants de Fria comme étant un acteur clef dans la lutte pour leurs bien-être durant des périodes critiques survenues après le fermeture de l’usine.

Avant la clôture de cette cérémonie,  le grand imam de Fria, El’hadj Salifou Fofana, a rappelé quelques gestes de l’ancien gouverneur de Conakry en faveurs des habitants de sa ville d’origine. <<Soriba Sorel s’est illustré dans la lutte pour le développement de Fria en apportant des soutiens matériels et financiers à certains groupements de jeunes et à des femmes>>a-t-il rappelé.

La veuve de l’ancien  Gouverneur, M’Balia Camara, a remercié les autorités et toutes les personnes qui ont exprimé leur compassion suite au décès de son mari.

Pour Aboubacar Makissa Camara, Directeur National des Impôts (DNI), jeune frère du défunt gouverneur, Soriba Sorel était une référence. « Organiser une telle cérémonie en sa mémoire, contribue non seulement à l’immortaliser mais aussi à reconnaître son immense combat pour le rayonnement de la Guinée », dit-il.

A noter que la cérémonie de sacrifice a mobilisé les autorités préfectorales, communales, religieuses ainsi que la population de Sombory.

Fatoumata Traoré

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top