Actualités

Football guinéen : De la manip à l’intox, le ridicule ne tue pas (Par Ibrahim Diallo)  

Il y a des hommes dont on n’a pas besoin de parler de par la nature de leur comportement et le profil bas qu’ils ont toujours adopté. Là-dessus, sans commentaire, le jugement de l’opinion sur leur personne en dit long.  La tentative d’intoxication du public et la manipulation de certains médias au bénéfice d’un homme fantôme se comprend aisément.

Des hommes, disons-le ainsi, jouant comme dans la cour des sorciers se montrent habiles par des idées imaginaires à raconter ce qui n’est pas vrai et à impliquer calomnieusement des hautes personnalités du pays. Mais ce qu’ils ne savent,  c’est que les rapports d’Antonio Souaré restent invariables car, pour lui, l’homme c’est d’abord le respect de sa parole d’honneur et de sa dignité. C’est cela son éducation et il n’abdiquera jamais à ce principe.

Antonio Souaré fait partie de cette catégorie de guinéens dont le souci a toujours été d’être avec les autres et rendre service autant qu’il le peut à toute personne, sans considération aucune. C’est ce qui lui vaut aujourd’hui sa forte réputation qui a tendance à donner le vertige à ses détracteurs.  Sans avoir besoin de répondre à ses détracteurs, disons simplement que l’homme croit en son destin et au destin du football guinéen. Au stade où nous sommes, à quelques jours du rendez-vous électoral du 28 février, il ne peut plus reculer et ne reculera pas devant la confiance populaire placée en lui.

C’est cela être responsable et rigide. Il va s’assumer vaille que vaille, quitte à faire frémir les oiseaux de mauvais augures qui se savent déjà perdants. L’avenir très prochain nous donne déjà les signes annonciateurs que certains médias qui se laissent chosifier, découvriront à leurs dépens qu’ils ont pris faits et causes pour un cheval perdant qui ne peut plus ni galoper, ni hennir.

Le jour venu, quand ils auront découvert leur échec, personne ne sera à leurs côtés pour les soulager. Car, ils l’auront fait par amétropie et surtout ingratitude notoire.

Quant à nous, nous continuerons toujours à prier le bon Dieu pour que la santé soit avec Antonio Souaré une santé de fer encore plus grande que l’ensemble de sa fortune.

Par Ibrahima Diallo Directeur général de la radio Liberté FM

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top