Actualités

Le procès en appel Amadou Diallo vs Unité dAction, renvoyé  à huitaine : « cest indiscutable, linfraction est constituée », déclare lavocat de la partie civile

Suite à une correspondance en date du 08 janvier 2015 sur laquelle Amadou Diallo, Secrétaire Général de la Confédération Nationale des travailleurs de Guinée, est accusé de sêtre autoproclamé comme président du mouvement syndical guinéen en apposant la signature de la CNTG.

Des responsables de dix centrales syndicales dont la CGTG et lONSLG, ont porté plainte contre Amadou Diallo pour « faux et usage de faux, combiné à lusurpation de titre ou de fonction ».

Après louverture de laudience sur cette affaire ce mercredi 25 janvier 2017 à la Cour dAppel de Conakry, le dossier a été finalement renvoyé pour le 08 février prochain.

A la sortie de laudience, lavocat de la partie civile Maitre Salifou Béavogui, sest prononcé aux micros des journalistes présents pour la circonstance et a annoncé que le renvoi a été motivé suite à des pièces qui ont été communiquées par le camp dAmadou Diallo.

« La partie civile a été appelé aujourdhui, monsieur Amadou Diallo a comparu ; en tant quavocat des centrales syndicales, jai exposé mon appel lié à la violation de larticle 155 du code pénal. Finalement le prévenu, par lorgane de son conseil, a présenté des pièces ; le parquet général a sollicité le renvoi pour étudier ces pièces. Donc le dossier a été renvoyé au 08 février pour la suite des débats. Je pense que la cour saura dire le droit, je reste confiant, serein et tranquille. Linfraction de faux et usage de faux est établi parce que le corps du délit est là, la correspondance du 08 janvier 2015 dans laquelle il sest autoproclamé président du mouvement syndical en apposant le cachet de la CNTG, cest indiscutable, linfraction est constituée » a annoncé Me Béa à la presse.

De son côté, lavocat de la défense, Me Barry, na pas voulu sexprimer sur le dossier malgré nos tentatives. Il nous a seulement dit : « ce nest pas un évènement, cest interdit de parler » nous a-t-il laissé entendre au bout du fil.
Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top