Actualités

Mamadi Youla préside la première session du comité interministériel sur l’aménagement du territoire ‘’ Grand Conakry Vision 2040 ’’

Conakry, le 25 Janvier 2017 – La première session de travail du comité interministériel sur l’aménagement du territoire « Grand Conakry Vision 2040  » s’est tenue ce mercredi 25 janvier 2017. Elle a été présidée par le Premier ministre, Chef du Gouvernement Mamady Youla, en présence des ministres concernés par cette initiative et de Gerardus Gielen Ambassadeur, Chef de délégation de l’union européenne. Cette initiative, première du genre, constitue une pièce maîtresse pour garantir une planification urbaine et un aménagement du territoire efficace et cohérent.

Le comité composé des ministères de l’Aménagement de la ville, des Transports, de l’Administration du Territoire, de l’Environnement, de l’Économie et des Finances, des Travaux Publics, du Plan et de la Coopération Internationale joue également le rôle d’instance de validation des grandes orientations en matière d’aménagement du territoire pour la Guinée. Cette première session de travail du comité interministériel sur l’aménagement du territoire constitue dans une perspective nationale, avec Conakry comme métropole économique de la nation, que régionale avec le développement de grandes infrastructures de communication entre les pays de la sous-région.

L’étude « Grand Conakry-Vision 2040 » est conçue comme le cadre préalable à l’élaboration d’un futur schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme. Son objectif est de définir les grandes lignes et les thématiques essentielles à considérer pour faire de Conakry une métropole moderne au cadre de vie et à l’environnement préservé.

Un double enjeu se dresse pour la réalisation du projet « Grand Conakry Vision 2040 » à savoir :

– Améliorer les conditions de vie des Conakrykas et résorber les déséquilibres générés par un développement urbain qui devance depuis plus de 25 ans les politiques de planification et d’aménagement du territoire ;

– Anticiper les conséquences de la croissance démographique attendue (près de 6 millions d’habitants à l’horizon 2040), pour mieux en repartir la pression sur le territoire et limiter son impact sur l’environnement et les espaces naturels.

Grand Conakry Vision 2040 est une des premières interventions du 11ème Fond Européen de Développement « FED » dans ce secteur, et constitue la base de toutes les interventions ultérieures de l’union européenne dans les domaines du développement des villes et leur assainissement. C’est pourquoi Gerardus Gielen, Ambassadeur, Chef de délégation de l’union européenne dira que l’union européenne a souhaité accompagner la Guinée pour faire face à ce défi social, économique, financier et institutionnel qu’est la maîtrise du développement urbain et l’a inscrit comme secteur d’intervention dans le 11ème Fond Européen de Développement  (FED). Plus loin, Gerardus Gielen a mis un accent particulier sur la qualité de vie dans les zones urbaines qui est devenue l’un des défis de développement les plus importants du 21ème siècle et fait partie intégrante de l’agenda 2030 pour le développement durable. Pour lui, ceci se caractérise au niveau international, par l’adoption du 11ème FED conformément aux Objectifs de Développement Durable (ODD) visant à faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables.

Pour le Premier ministre, Chef du Gouvernement Mamady Youla l’enjeu de Grand Conakry Vision 2040 dépasse le cadre de la ville-capitale et engage le développement de la Guinée. C’est pourquoi le contenu finalisé du document fait l’objet d’approbation par le comité interministériel. Poursuivant Mamady Youla, dira que la mise en œuvre de cet important programme d’assainissement urbain qui est une ambition du Président de la République Alpha Condé, nécessite une synergie d’action des différents acteurs pour la conduite d’une politique de développement équilibrée du territoire dans le respect des enjeux économiques, environnementaux et sociaux.

Pour finir, Mamady Youla a rappelé qu’au titre des actions du 11ème FED figure en bonne place, le deuxième secteur de concentration qui porte sur l’assainissement et les réseaux urbains notamment à travers la gestion des déchets solides et liquides et le renforcement institutionnel (planification urbaine et gestion foncière). Une action financée à hauteur de 84 millions d’euros et représente 34% de l’enveloppe du 11ème Fond Européen de Développement.

 

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top