A LA UNE

Petite pénurie de carburant ? Un tour à la Société Guinéenne des Pétroles pour tout comprendre

l’Office National des Pétroles (ONP)

Depuis plus de 24 heures, les populations de certaines villes de la Guinée, font face à quelques difficultés parfois à accéder au carburant comme d’habitude. Les autorités, à travers notamment l’Office National des Pétroles (ONP), sont à pied d’oeuvre pour rétablir la situation.

A cet effet, deux mesures sont en cours d’exécution afin de gérer le stock disponible et de rétablir progressivement la situation dans un bref délai.

La première mesure est qu’un système de fourniture du stock disponible est en cours d’exécution afin d’éviter toute rupture. Nous avons fait un tour ce matin, dans les locaux de la Société Guinéenne des Pétroles (SGP), qui gère les stocks et s’occupe de la distribution des produits pétroliers. Nous avons pu constater des camions citernes en train d’être chargés. Ce qui dément déjà ceux qui parlent de rupture. « Nous chargeons cent (100) camions citernes par jours », a confié Ibrahima Khalil Magassouba, DGA de la Société Guinéenne des Pétroles, qui assure que son service travaille tous les jours, de 07 heures à 20 heures parfois, pour satisfaire les clients.

Ibrahima Khalil Magassouba

La deuxième chose à signaler est qu’un bateau devrait accoster avant le 03 février. A son bord, une quantité suffisante pour que la petite crise soit définitivement réglée. Le Directeur Général de l’Office National des Pétroles (ONAP), Monsieur Koulibaly, joint au téléphone par la rédaction de Mosaiqueguinee.com,  et Ibrahima Khalil Magassouba, le DGA de la Société Guinéenne des Pétroles (SGP) que nous avons pu rencontrer dans son bureau, ont rassuré que « tout va rentrer dans l’ordre à partir du 02 février, au plus-tard », avec l’arrivée de ce bateau.

Beaucoup de bruits courent dans la cité, notamment des rumeurs sur une hausse du prix du carburant qui serait en vue. Ceci n’est qu’une rumeur car, nous dit-on, si le gouvernement avait l’intention de revoir le prix à la hausse, il aurait procédé autrement.

M’Bonet

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top