A LA UNE

Beyla : De graves accusations contre le jeune leader politique, Abdoulaye Kourouma 

Abdoulaye Kourouma, jeune leader politique, président du parti RRD, n’en a pas fini avec ses déboires.

Outre le fait d’avoir été récemment mis aux arrêts dans la région de la Guinée forestière pour tentative de rébellion, de nouvelles accusations viennent d’être portées contre lui, aussi bien par le préfet de Beyla que par des éleveurs maliens (Touaregs), évoluant dans cette localité.

Revenant sur les raisons de la récente arrestation du jeune leader, originaire de Beyla, le préfet, M. Lamine Cissé, a accusé Abdoulaye Kourouma d’avoir été à la base d’une confrontation entre des populations autour justement de la question de la présence des éleveurs maliens.

Ces derniers, qualifiés par Abdoulaye Kourouma, de voleurs de bétails au nord Mali et de bandes armées, n’ont pas tardé à réagir aux allégations de celui-ci.

Joint jeudi depuis la Côte d’Ivoire par nos confrères de Gangan Fm, leur porte-parole, a nié en bloc et botté en touches toutes les accusations de ce celui-ci, à leur encontre.

L’éleveur malien ne s’est pas contenté de retoquer ces allégations, il est allé plus loin, en révélant que régulièrement, depuis six ans qu’ils font de la transhumance avec leurs troupeaux en direction de la région forestière et plus particulièrement de Beyla, Abdoulaye Kourouma, les a soutirés de l’argent contre leur présence sur le sol de cette partie de la Guinée.

Il a soutenu que le sieur Kourouma, arguait toujours que c’est sa voix qui passait à Beyla et qu’il était très d’accord avec le président Alpha Condé.

Il a accusé Kourouma de leur avoir ‘’escroqué’’ à ce jour, la bagatelle d’environ cinq millions de francs CFA (5000.000cfa).

En outre, il soutenu que récemment M. Kourouma, a soulevé des gens qui seraient allés s’attaquer à leurs troupeaux, tuant 400 têtes.
Nous y reviendrons

Mamadou Oury DIALLO mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top