A LA UNE

Le péché «impardonnable» de Mathurin selon des jeunes de Boké (témoignages)

Déclenchés dans la nuit du lundi à mardi et caractérisés par une violence  rare, les incidents de Boké  continuent de marquer les esprits. Et, le Général Mathurin Bangoura, qui en a pris à ses dépens, s’en souviendra toute sa vie durant.

Le  Gouverneur de la ville de Conakry, très célèbre dans la capitale guinéenne, ne l’est apparemment pas  à Boké, sa région d’origine.  Sa   mésaventure  en se rendant dans cette localité en sapeur-pompier,  soutient cette perception jusque-là  invraisemblable.

Le fils du terroir, à l’annonce de cette révolte populaire de Boké, a adapté son agenda conformément à l’urgence de l’heure.  Aussitôt, il y arrive avec une forte délégation, composée de ressortissants de Boké.

A la rentrée de la ville, Mathurin sera bloqué et contraint à un marathon jusqu’au centre-ville. Là, précisent nos sources,  il  lui sera rappelé  ses promesses non tenues et ses déclarations jugées malencontreuses à la télévision depuis longtemps.

«Il était venu ici depuis longtemps  avec une forte délégation. On l’a chargé d’aller attirer l’attention du Président de la République sur la préoccupation des jeunes, relative au sous emploi. Il nous a promis de le faire puis se battre pour régler cette situation. Malheureusement rien n’a été fait. En plus, on l’a vu à la télévision annoncer que tout va bien pendant que rien ne va. C’est ce qui nous a énervés et on s’est dit qu’il n’est pas avec nous, qu’il n’est préoccupé que pour son poste», a témoigné au téléphone  l’un des jeunes manifestants.

Après Mathurin, la cohorte de cadres ressortissants de la région, d’ordinaire mis en contribution en pareille circonstance,  ont  épousé l’indifférence pour ne pas certainement subir le même sort. N’étant pas, pour la plupart crédibles aux yeux de la communauté.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top