A LA UNE

Interdiction partielle de la circulation des taxi-motos : Entretien avec le patron du commissariat spécial de la sécurité routière de Kaloum

Quelques jours après une deuxième interdiction de la circulation des taxi-motos dans la commune de Kaloum, la rédaction de Mosaiqueguinee.com a tendu son micro au premier responsable du commissariat spécial de la sécurité routière de cette commune.

Aux dires du commandant Ahmed Tidiane Tivalo, malgré la difficulté de mettre fin à la circulation des taxi-motos dans le centre administratif de la capitale, lui et ses hommes s’attellent à appliquer cette mesure à la lettre.

«Nous, nous avons une mission qui est de mettre fin à la circulation des taxi-motos à Kaloum et nous sommes là-dessus tant que cela ne cesse pas», a-t-il entamé.

Selon lui, à chaque saisie, le conducteur est soumis au paiement d’une somme de cent mille francs guinéens contre un reçu qu’on lui delivre. 

«Quand nous les  traquons (les conducteurs ndlr ), ils ne disent jamais qu’ils font du taxi-moto. Ils ont toujours un argument à placer. Mais quand nous  mettons la moto en fourrière, on comprend qu’ils font du taxi-moto”, a-t-il ajouté.

Cet officier propose aux autorités chargées de délivrer des plaques, de différencier les plaques des motos à usage personnel de celles destinées à être des motos-taxis.

Alhassane Djigué Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top