A LA UNE

Quand Ousmane Gaoual donne des leçons de morale : «Le président doit être mesuré»

Ousmane Gaoual Diallo à l’Assemblée générale de l’UFDG

La réaction jugée impulsive du président de la République face aux étudiants qui réclamaient des tablettes qu’il leur avait promises a été évoquée ce samedi par Ousmane Gaoual Diallo, à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG.

«Un chef d’Etat c’est beaucoup de calme, de sérénité et de responsabilité quand vous avez en face votre jeunesse et quand vous avez parmi vos invités, la communauté internationale. S’arrêter devant les Guinéens, traiter nos jeunes étudiants d’indignes et de mal polis, ce message va plus loin que la jeunesse parce qu’il s’adresse aux parents, aux enseignants et au peuple de Guinée. Le président doit être mesuré. Nous l’invitons à la sérénité, au calme et à la responsabilité, à faire attention aux mots qu’ils prononce», a déclaré  le député uninominal de Gaoual, connu lui-même pour sa violence verbale qui lui a valu un procès devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn.

«Ce que j’ai déploré, ce que la jeunesse ne lui a pas rendu immédiatement la monnaie…en sortant de la salle. Quand le chef de l’Etat vous insulte, peut être que vous ne pouvez pas jeter des cailloux, vous ne pouvez pas l’insulter mais vous pouvez quitter la salle. Que les étudiants guinéens apprennent ça aussi. Quand on vous insulte, n’écoutez plus le discours, partez !», a lancé l’homme qui se fait appelé Gorkösoussaye.

Sagnane & Marliatou Sall de retour de l’UFDG

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top