Actualités

Mines : après Boké, des jeunes se soulèvent à Kamsar

La nuit dernière a été particulièrement mouvementée dans la sous-préfecture de kamsar, située à environ 50 kilomètres de la ville de Boké.

La revendication des jeunes, qui ont brûlé des pneus et saccagé le commissariat de police, intervient après d’autres manifestations qui ont secoué la ville de Boké.

Comme à Boké, les manifestants de Kamsar se plaignent de manque d’eau potable et de courant électrique dans les grandes banlieues de la cité industrielle de CBG.

Le ministre des Mines a engagé de vastes réformes, prenant en compte du contenu local pour une amélioration des conditions de vie des populations riveraines, mais elles tardent à se concrétiser sur le terrain.
Nous y reviendrons ! 

A Keita

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top