Actualités

Professionnalisation de la gestion des déchets solides : le ministre Bouréma Condé fait une communication

A l’occasion du conseil inter-ministériel tenu mardi, 13 juin 2017, le ministre en charge de l’administration, Bouréma Condé, a fait une communication relative à un projet gouvernemental de gestion des déchets solides dans la ville de Conakry.

Lisez !

La présente communication fait suite aux instructions de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Président du Comité Interministériel, chargé du suivi du processus de professionnalisation de la gestion des déchets solides. Elle présente à notre conseil de ce jour (i) l’état d’avancement de l’exercice ; (ii) les résultats obtenus ; (iii) la question en suspens ; (iv) les contributions financières annoncées par les partenaires (EU et BID) ; et (5i) les prochaines étapes.

CONTEXTE

En 2016, le Gouvernement Guinéen, dans le cadre d’une étude financée par l’Union européenne a doté le pays d’une politique cohérente de planification et d’aménagement au niveau national et régional dénommée « Grand Conakry- vision 2040 ». Dans cette étude, des propositions pertinentes pour une gestion durable des déchets solides ont été proposées et déclinées en deux phases à savoir : (i) la stratégie à court terme « 2016-2020 » ; et (ii) celle à long terme « 2021- 2040 ». Les recommandations spécifiées dans cette étude constituent la base de l’exercice de professionnalisation de la chaine de gestion des déchets solides dans la ville de Conakry.

Dans ce cadre un groupe de travail   sous la coordination du Conseiller spécial de Monsieur le Premier Ministre a été mis en place. Celui-ci  a eu pour mission entre autres :(i) d’appuyer l’organisation et l’animation des réflexions et des concertations avec les différents acteurs pour forger une vision consensuelle et largement partagée de la  professionnalisation ; et (ii) d’élaborer avec l’appui de la Délégation de l’Union Européenne à Conakry (DUE),  les termes de référence et  la démarche méthodologique devant conduire au choix d’une entreprise professionnel pour la gestion durable des déchets solides avec un minimum d’impact sur les finances de l’Etat.

Pour la mise en œuvre des termes de référence, un Bureau d’Etudes international a été retenu sur financement de l’Union Européenne (11e FED).

CADRE INSTITUTIONNEL

Pour une participation inclusive de tous les départements ministériels et autres services concernés aux réflexions, un dispositif institutionnel a été mis en place par Arrêté de Monsieur le Premier Ministre, chef du Gouvernement, il s’agit :

ü Du Comité Interministériel sur la gestion des déchets solides « CIDS »

ü Du Secrétariat Technique « ST » du « CIDS »

Les départements Ministériels et autres services suivants ont été désignés comme membres du dispositif :

ü La Primature

ü Le Ministère en charge de la Décentralisation ;

ü Le Ministère en charge de l’Environnement ;

ü Le Ministère en charge de la Ville ;

ü Le Ministère en charge des Finances ;

ü Le Ministère en charge du Budget

ü Le Ministère en charge de la Jeunesse ;

ü Le Ministère en charge des Travaux Publics

ü L’ACGP/MP ;

ü Le Gouvernorat de Conakry.

La Délégation de l’Union Européenne en Guinée, participe à tout le processus. Depuis le démarrage de celui-ci en novembre 2016, le Secrétariat Technique a tenu six (6) réunions  d’analyse des livrables produit par le Consultant et le Comité Interministériel s’est réuni deux (2) fois pour les orientations stratégiques et la validation des propositions du Secrétariat Technique.

ETAT D’AVANCEMENT DU PROCESSUS DE PROFESSIONNALISATION

La mise en œuvre des termes de référence par le consultant a permis d’obtenir les principaux résultats d’étape suivants :

ü  Un état des lieux précis du sous-secteur déchets solides sur les plans institutionnel, technique et financier ;

ü Une esquisse des grands axes d’une stratégie séquencée en urgence, court, moyen et long terme et les modes de financement associés ;

ü Une proposition de quatre scénarii pour la chaine de la filière et trois scénarii pour la décharge.  .

ü Un plan de financement durable en cours de finalisation suite aux amendements formulés lors de la sixième réunion du secrétariat technique tenue courant de ce mois. 

NIVEAUX DE CONTRIBUTION DE L’UE ET DE LA BID

Deux réunions de coordination des interventions de l’Union Européenne (EU) et de la Banque Islamique de développement (BID), se sont tenues en vue d’harmoniser les activités à financer. Les niveaux de financement attendus de ces deux partenaires sont les suivants :

ü Union Européenne (EU) : quarante (40) millions d’euros d’investissement dans les infrastructures et les appuis institutionnels sous forme de Don.

ü Banque Islamique de Développement (BID) : cinquante-quatre (54) millions de dollars US sous forme de prêt concessionnel pour un projet intégré dont une sous composante déchets solides. Les actions d’investissement non financées par l’UE (aménagement de la décharge de la minière, paiement des prestations de l’entreprise professionnelle à condition que celle retenue soit ressortissante d’un pays membre de la BID etc.) seront éligibles pour ce financement.

PROBLEME EN SUSPENS

Le statut conflictuel de la décharge de Kabellen constitue une contrainte majeure pour la finalisation du projet de l’Union Européenne.

En effet ce site qui était initialement réservé pour servir de Centre d’enfouissement technique des déchets (CET) au profit du « Grand Conakry » est à ce jour occupé par des personnes physiques et morales au 3/4 de sa superficie initiale de 60 ha.  L’Union Européenne envisage de financé l’aménagement du reste de la superficie soit 15 ha en Centre d’enfouissement technique (CET), respectueux de toute la réglementation environnementale en la matière.

C’est pourquoi, il est important que le Gouvernement prenne la décision de confirmation de ces 15 ha comme site de dépotage des déchets solides pour le compte de Conakry et  des communes  de : Coyah, Dubréka et Forécariah.

PROCHAINES ETAPES

ü Dernier trimestre 2017 : Lancement des appels d’offres et recrutement de l’entreprise pour le transfert et la mise en décharge des déchets solides à la décharge de la minière ; et

ü Premier trimestre 2018 : Démarrage des activités de l’Entreprise professionnelle.

CONCLUSION

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Mesdames et Messieurs les Ministres ;

Lors de sa deuxième réunion tenue le 12 Avril 2017, le Comité interministériel « CIDS » a validé les scenarii suivants :

ü  le scenario 2  comme stratégie opérationnelle de gestion durable de la   filière  déchets solides dans la ville de Conakry. Les principes directeurs de celui-ci sont : mise en synergie des secteurs privés (i) les PME locales assurent la pré, collecte et la gestion des points de regroupement ; et (ii) une entreprise professionnelle, assure le transfert et la mise en décharge des déchets au site final de la minière. Les PME locales qui s’autofinancent à 100% et l’entreprise professionnelle, seront retenues conformément aux dispositions du Code des Marchés Publics ;

ü  Pour la décharge, Le scenario 1  a été retenu. La faisabilité de ce scénario pour la période 2017-2020 est fortement conditionnée par l’aménagement des 15 ha disponibles sur le site de Kagbelen. Le fonctionnement en « Couple » de la décharge de la minière et du CET de kagbelen est incontournable en attendant l’aménagement de la décharge finale.

Pour le CET final à l’horizon 2021, le site de kembo dans Dubréka a été retenu. L’UE envisage le financement des études et des travaux d’aménagement en CET de ce site.

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Mesdames et Messieurs les Ministres ;

Le processus de professionnalisation de la gestion des déchets solides en cours de finalisation permettra de résoudre durablement les problématiques d’insalubrité de Conakry et de financement de toute la chaine d’élimination des ordures dans notre capitale.

Je vous remercie

 Bourema Condé, Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top