A LA UNE

Exclusif : Le texte de code électoral, déclaré non conforme à la constitution (Source)

C’était un acte majeur qui était très attendu par toute la classe politique guinéenne, ainsi que par tous les acteurs intéressés et impliqués dans les processus électoraux en Guinée.

Il s’agit de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle sur le texte de code électoral amendé, voté en Février dernier, à l’Assemblée nationale.

C’est fait depuis jeudi nuit. L’institution dirigée par Kéléfa Sall, a rendu son arrêt, au terme de plusieurs jours d’intenses travaux d’examens du texte.

A l’arrivée, celui-ci, le code électoral amendé, a été déclaré non conforme à la constitution, a-t-on appris ce vendredi auprès de sources dignes de foi.

Contrairement à ce qui a été annoncé par certains médias, le code électoral amendé, un projet porté par les deux plus grandes formations du microcosme politique guinéen (RPG et UFDG), a été effectivement retoqué par la constitution qui l’a déclaré donc inconstitutionnel.

Conséquence immédiate, le texte ne peut pas être promulgué par le président de la république.

Il faut dire que cet arrêt de la Cour Constitutionnelle, représente une belle victoire pour tous ceux qui ont ferraillé dur contre ledit projet. Partis politiques (BL, PEDN, UFR, BOC…) et organisations de la société civile (CNOCSG, PCUD…), peuvent s’en frotter les mains.

Bouba

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top