Région

Mamou : les responsables à pied d’œuvre pour des examens réussis

Officiellement les examens nationaux session 2017 débutent  lundi, 19  juin 2017 sur toute l’étendue du territoire national. Ce sont les tout-petits qui ouvriront le bal.

Ici à Mamou, toutes les dispositions ont été prises pour éviter à la préfecture un nouvel échec scolaire. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le Directeur préfectorale de l’education (DPE) de Mamou, qui s’est entretenu ce samedi  avec le correspondant régional de Mosaiqueguinee.com.

La préfecture compte 38 délégués, 38 centres d’examen, 211 salles pour 422 surveillants. A en croire Kerfalla Mansaré, des instructions fermes ont été données aux différents délégués pour permettre aux candidats de passer un très bon examen.

«Nous avons organisé un entretien avec les délégués et les DSEE, pour leur dire de prendre toutes les dispositions pour éviter d’embrigader les enfants, pour éviter de les martyriser, leur mettre dans des conditions favorables de réussite », a-t-il confié.

Parlant de l’échec scolaire répété à Mamou, les années précédentes, M. Mansaré jette l’anathème sur certains enseignants qui distribuent des notes de façon gratuite.

«Depuis un bon moment, nos enseignants n’avaient pas accepté l’esprit de l’évaluation continue. On faisait semblant juste pour fournir des notes et quand ces enfants là arrivent aux classes d’examens, ils sont confrontés à des vrais sujets d’examen et c’est qui a fait que l’année dernière, les résultats étaient vraiment minables par rapport aux années antérieures», affirme M. Mansaré.

A noter que l’année dernière, la préfecture de Mamou avait enregistré un résultat qualifié de catastrophique surtout au baccalauréat où le taux de réussite était de 18,59 pour cent.

Depuis Mamou, Alpha Mamoudou Barry pour Mosaiqueguinee.com.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top