Actualités

CENI : Bakary Fofana boude la plénière et laisse la crise perdurer

A la surprise générale, le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) n’a pas pris part à la plénière de ce lundi 19 juin 2017.

C’est son vice-président, Bakary Mansaré, qui a assuré la présidence de la plénière en présence de 19 commissaires. Les 18 commissaires qui ne sont plus en odeur de sainteté avec le président Bakary Fofana et qui cherche à le faire remplacer par un autre, réitèreront leur souhait pour la mise en place d’un comité de trésorerie, principal sujet de discorde entre eux et leur patron.  C’est du moins ce qu’a déclaré Charles André Soumah, l’un des commissaires frondeurs, rencontré devant le siège de l’institution électorale.

«Ce matin, le président de la CENI est venu aux environs de 10H, il n’a consulté aucun commissaire et il est reparti sans nous donner les raisons de son absence. La plénière (en cours Ndlr) est  présidée par le vice-président qui nous a donnés un message comme quoi le bureau est en train de réfléchir sur la question. Mais nous les 18 qui sommes en plénière, nous avons décidé de mettre cette commission en place pour travailler sur les TDR afin que nous puissions soumettre la lettre au bureau pour la signature du président. Nous voulons mettre de la forme dans nos revendications», a déclaré Charles André Soumah.

En cas d’un nouveau refus du président de la CENI, le directeur adjoint du département communication soutient qu’ils vont passer à la vitesse supérieure en mettant en application l’article 17 du règlement intérieur de l’Institution.

« Au cas où il n’arrivait pas à accepter de signer ce document pour la mise en place de cette structure, nous allons utiliser l’article 17 de notre règlement intérieur qui nous permet de remplacer le bureau soit partiellement ou totalement», a ajouté ce commissaire qui ne cesse de dénoncer une mauvaise gestion de Bakary Fofana.

Aux dires de M. Charles André, la CENI devrait être auditée tous les ans. Chose qui n’est pas le cas et il pointe du doigt l’Etat qui n’a pas assumé sa responsabilité.

Au moment où nous quittons le siège de la CENI, aux environs de midi, les commissaires présents étaient en conclave. Il faut noter que la commissaire Hadja Ramatoulaye Diallo qui s’est démarquée de ses pairs pour la destitution de Bakary Fofana, était également présente.

A suivre !

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top