A LA UNE

Fin de la crise à la CENI ? Bakary Fofana se confond en excuses devant les frondeurs

L’information a été confirmée par Charles André Soumah, Directeur adjoint du département communication de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Le Président de l’institution, Bakary Fofana, à couteaux tirés avec l’écrasante majorité de ses collaborateurs, a enfin choisi de baisser les armes en présentant ses excuses aux frondeurs qui réclamaient la mise en place d’un comité de trésorerie ou son remplacement par un autre commissaire.

 

Le Président de la CENI, selon notre informateur, a aussi accepté la mise en place  dudit comité de trésorerie et une commission de suivi des décisions prises en plénière.  Le premier organe sera chargé de surveiller non seulement toutes les dépenses et subventions de la CENI,  mais aussi  les différents budgets électoraux. Ce comité sera aussi un filtre pour éviter les marchés de gré-à-gré.

Le second organe, la commission de suivi des décisions de la plénière, comme son nom l’indique, veillera à l’application des décisions prises au cours des réunions des commissaires.

Ces derniers jours, Bakary avait été poussé dans ses derniers retranchements. Il ne comptait pas plus de quatre soutiens parmi les 23 commissaires.

“Il a demandé que nous revenions à de meilleurs sentiments et nous l’avons accepté en lui disant qu’il ne fallait pas en arriver là”, a confié Charles André Soumah.

A suivre !

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top