Actualités

Bicéphalisme à la CENI : Où est la Société Civile et que doit elle faire? (Par Abdoul Sacko)

Chers collaborateurs/partenaires!
Nous sommes au regret de constater qu’en lieu et place de la sérénité à la CENI pour l’organisation des élections locales longuement et tant attendues des guinéens que nous n’avons et n’allons jamais cesser de réclamer,  notre OGE/CENI dans la panique face au nouveau code électoral en attente d’être promulgué chez le PRG; nous offre le luxe des communications médiatiques et contre médiatiques, mais aussi des actes administratifs et contre administratifs. A titre illustratif:
1. Ambitions  d’un commissaire dit nouveau président. lisez l’article http://mosaiqueguinee.com/2017/07/04/ceni-a-peine-elu-le-nouveau-president-affiche-ses-ambitions/;
3. Commissaire en plein exercice qui se proclame candidat à l’élection présidentielle.
Est possible dans un pays où la vie des institutions est régie par des textes de lois? 
Au lendemain de l’élection présidentielle de 2015 nous avons alerté à travers une lettre ouverte et ce lundi 03 juillet 2017 nous avons fait une analyse de la situation à votre intention comme alerte.
Où est la loi? Où est la société civile?  quels sont les recours? le citoyen guinéen dans son combat quotidien pour gagner son pain mérite t il ce genre de comportements? 
Nous devons être à mesure , à moins que nous ayons résumé à la recherche des subventions,d’apprécier le caractère légale des actes posés sans partie prise et proposer des sanctions disciplinaires (individuelles et collectives) pouvant aller jusqu’à la dissolution totale de ladite institution.
Pour ce faire sans prétention, le Réseau CoJeLPaiD avec la collaboration du CROSC-Conakry et l’accord moral d’autres collègues qui sont aussi déjà en action, propose une rencontre d’appréciation et de réponse aux acteurs de la société civile, quand nous voulons où nous voulons.
NB: Je crains que notre pays ne soit en phase d’être considéré son l’élite comme « un marché des loups » sauve qui peut.
Agissons ensemble pour le bien être collectif, avant que le contrôle n’échappe totalement à tous vers le cahot.
Salutations citoyenne
Abdoul Sacko
Activiste de la société civile/consultatnt sur des questions de conflits et de jeunesse
Facilitateur Certifiant en LEAD

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top