Actualités

Contrat de performance, des missions d’expertises : Une journée pleine pour le Directeur des impôts

La journée de ce mercredi 5 juillet, a été très laborieuse pour le Directeur national des impôts, Aboubacar Makissa Camara.

Il était partagé avec ses différends hôtes, entre le protocole et les échanges, qui laissaient transparaitre la volonté d’un chef embrigadé par la promotion de l’excellence dans son service dans le but d’atteindre des objectifs qui lui sont assignés par sa hiérarchie.

En début de matinée, c’était avec la mission France expertise, venue dans le cadre de la qualification des services de recouvrement.

Il s’agissait avec ces experts, d’identifier d’autres projets qui pourraient renforcer leur partenariat avec les impôts.

La formation en cours, concernant le contrôle de la fiscalité des entreprises de téléphonie, et bien d’autres formations qui ont eu lieu depuis l’arrivée de M. Makhissa Camara à la tête de la nouvelle équipe dirigeante aux impôts, sont le fruit de cette collaboration dont la DNI entend tirer profit au bénéfice exclusif des travailleurs de la structure.

La signature d’un contrat de performance, entre le Directeur National des impôts et le service spécialisé des moyennes entreprises, représenté par son premier responsable, Mory Camara, a été le point d’orgue de l’agenda de la journée du DNI.

Ce contrat de performance s’inscrit dans une optique de gestion axée sur les résultats (GARE). Il fera aussi l’objet d’une évaluation trimestrielle avec un rapport synthèse par division.

Ce rapport, il faut le préciser, mettra en lumière le niveau d’atteinte des indicateurs de performance susmentionnés.

A la direction d’apporter un soutien technique au service dans la mise en œuvre de son plan d’action, faciliter la formation des cadres dans le domaine de la TVA, du contrôle fiscal et du recouvrement.

En fin de journée, c’était au tour d’autres experts, recommandés à la DNI par la présidence, sur instruction du Président de la République, qui partage constamment le souci de l’amélioration de la recette fiscale, d’être reçus par le Directeur Makissa, afin de discuter de ces problématiques et chercher éventuellement des pistes de solutions.

Il s’agit de la société SCIPA, dont le rôle est de fournir des solutions et des services d’identification, de traçabilité et d’authentification, sécurisés.

Fondée en 1927 à Lausanne, en Suisse, où son siège est toujours établi, SICPA (la Société Industrielle et Commerciale de Produits Alimentaires), est une société privée qui fournit des solutions et des services d’identification, de traçabilité et d’authentification sécurisés.

Représentés par trois experts, il doivent offrir à la DNI, leur service afin de déployer une solution de maitrise de l’assiette des produits de luxe qui sont : le tabac, l’alcool, le Soda.

Recueillir sur la vente de ces produits, l’évaluation fiscale. Ce qui parait difficile, du fait que ces mêmes produits, échappent à la vigilance des cordons douaniers par le biais de la fraude ; d’où vivement, soutient le Directeur, la nécessité de ce partenariat avec la société d’en face qui dit avoir des solutions contre ce phénomène.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top