Actualités

Dédommagement des victimes des violences politiques de 2013 : des commerçants menacent de descendre dans la rue

Le collectif des commerçants victimes de pillages lors des événements politiques de 2013, non encore dédommagés  malgré l’engagement pris dans l’accord politique du 12 octobre 2015, décident de passer à la vitesse supérieure.

A l’occasion d’une conférence de presse qu’ils ont animée ce lundi, 10 juillet 2017,  ces commerçants ont donné un ultimatum à l’Etat. Si jusqu’au 20 juillet ils ne sont pas dédommagés, ils projettent de sortir le 03 août 2017 pour occuper la rue jusqu’à la satisfaction de leur revendication.

«On dira à  tous les opérateurs économiques, de Youmou à Conakry, de fermer les boutiques jusqu’à ce que nous soyons satisfaits. Il n’y aura pas de date limite», ont-ils ajouté.

Ils ont par ailleurs accusé le député Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel, de retarder le processus d’indemnisation. «Trop c’est trop, on et fatigué », ont-il conclu.

Il faut rappeler que ces commerçants sont également membres du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA).

Mamadou Sagnane 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top