A LA UNE

Honorable Pépé Toupou (RPG) : «Je pense que la limitation du nombre de mandats présidentiels n’est pas normale»

H. Pépé Toupou

Dans un entretien accordé à la rédaction de Mosaiqueguinee.com, le député uninominal de Macenta, premier vice-président de la commission parlementaire Transports et Aménagement du Territoire, a abordé avec nous plusieurs sujets qui font l’actualité. L’homme n’a pas caché sa volonté de voir Alpha Condé briguer un troisième mandat. Il a aussi fustigé «l’obsession» de l’opposition républicaine d’organiser des manifestations les jours à venir.

Lisez !

De la limitation du nombre de mandats présidentiels

Je ne dis pas que le Prof. Alpha Condé est un hommes extraordinaire, mais il représente un atout pour la Guinée.  Je crois que tous ceux crient à la violation de la constitution, pensent très peu à la Guinée, ils pensent à leurs intérêts. C’est ce qui fait que certains s’agitent lorsqu’on leur parle de troisième mandat. Moi je pense très humblement qu’il est bon que lorsqu’on élit un Guinéen, qu’on lui laisse le temps de faire tout ce dont il est capable. Qu’il soit toujours libre de se représenter face aux autres. Si l’on sent que tu ne fais rien, on va t’enlever et mettre quelqu’un  d’autre. Moi je pense que la limitation du nombre de mandats présidentiels n’est pas normale, ce n’est pas productif. Sans vouloir faire du Prof. Alpha Condé un surnaturel, je ne pense que nous avons un autre homme qui a autant d’atout que lui. C’est une nouvelle théorie que je suis en train de développer, même au sein de ma mouvance je peux ne pas être compris. Toutefois, même dans l’opposition, il y en a qui m’apprecient, je vous dis pas leurs noms.

Les meetings avant la marche du 02 août 2017

Moi je pense que c’est pour amuser la galerie. Ces gens que nous appelons opposition républicaine, n’ont pas un projet. je l’ai toujours dit…La marche en Guinée, qu’on le dise ou pas, est synonyme de violence, c’est ce qui fait que la marche perd son contenu. Généralement, les marcheurs ne considèrent que la marche a réussi que quand ils peuvent compter des morts dans leurs rangs. Nous sommes dans une sous-région quelque peu enflammée, d’un rien une crise peut être créée. Ces gens blaguent avec le feu. La volonté de ces marcheurs de l’UFDG et de ses partis alliés, c’est de venir créer une une crise et qu’on puisse comptabiliser du négatif au compte du président Alpha Condé et de son parti. Ils cherchent à ce qu’il y ait assez de morts.

Entretien réalisé par Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top