A LA UNE

Dansa Kourouma demande la libération pure et simple de l’artiste Elie Kamano

Depuis l’arrestation de l’artiste Elie Kamano il ya 24 heures, par des agents des forces de l’ordre alors qu’il conduisait une marche non autorisée, la société civile se dit préoccupée par cette affaire. Joint au téléphone par notre rédaction ce mardi, le président du Conseil National des Organisations de la Société Civile guinéenne, Dansa Kourouma,  a apporté son soutien à l’artiste.

«En tant qu’activiste de la société civile, je suis solidaire au sort d’Elie Kamano. Il n’a pas respecté la loi, mais le motif qui l’a amené à sortir est un motif d’indignation valable. Il y a une raison valable de s’indigner, mais notre indignation doit respecter la loi parce que sans elle, il n’y a pas de liberté. Donc nous soutenons Elie Kamano parce que c’est quelqu’un de la société civile…», a déclaré Dr Dansa Kourouma contacté.

«J’ai l’impression que le délit n’est pas tellement constitué parce qu’il n’y a pas eu de violence ni de casse. Les citoyens n’ont pas été empêchés de vaquer à leurs affaires. A ce titre, ce qui prévaut c’est la clémence, donc la libération pure et simple d’Elie Kamano tout en lui prodiguant des conseils. Comme il n’y a pas eu de trouble à l’ordre public, pour moi il doit être purement et simplement libéré», a lancé le président du CNOSC-G.

Il faut rappeler que l’artiste a été arrêté avec trois de ses compagnons qui ont été tous entendus par la direction de la police judiciaire (DPJ).

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. leno

    18 juillet 2017 at 14 h 53 min

    toi dansa kourouma , tu denonce l impunite , en meme temps , tu l encourage. va te soigner vilain que tu es

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top