Actualités

Opinion :Malick Sankhon : la nouvelle cible à abattre …

Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale et membre influent du BPN (Bureau Politique National) du RPG Arc-en-ciel, Malick Sankhon, se retrouve placé sous les feux croisés d’une conspiration abominable et ignoble. Des énergumènes, sans repère ni référence, organisés en bande de voyous au col blanc, s’activent pour anéantir l’homme. Avec une forte dose de calomnie, de délation et de diffamation, la bande de voyous, sans foi, s’obstine à salir et à écorner l’image du directeur général de la CNSS.

Craint et perçu à tort ou à raison, comme un obstacle à des ambitions cachées d’un réseau mafieux qui planifie la succession, à l’ombre même du Palais Sékhoutouréya, Malick Sankhon, est devenu une cible à abattre. Pour ce faire, les montages et de mises en scène répugnantes et ignobles sont concoctés ça et là, pour faire porter le coup de grâce au fidèle serviteur du président de la République, Malick Sankhon. Des faux rapports, aux faux dossiers montés de toutes pièces par les ingénieurs au solde de Satan, sont distribués un peu partout,  dans l’obscur dessein de trainer le directeur général de la CNSS, dans la boue. Ce réseau de bandits au col blanc, parrainé par un petit politicien arrogant, qui nourrit des ambitions présidentielles, multiplie désespérément, les actions pour anéantir et ou, à défaut, réduire M. Sankhon au silence.

Atteint gravement par la boulimie du pouvoir, le parrain (il se reconnaitra ici), de la bande des conspirateurs, commence dit-on à montrer des signes d’impatience du fait que toutes les tentatives mises en scène jusqu’à présent pour décoiffer Malick Sankhon, se sont soldés par des échecs cuisants.

Mais qu’ils s’avisent, ces conspirateurs, proches et lointains qui, jusque-là, tapis dans l’ombre, doivent savoir désormais que leurs silhouettens sont clairement apparues. Ils sont identifiés, démasqués et sous peu, ils se verront cloués au pilori. S’il est vrai que le mal finit toujours par se retourner contre ceux qui l’on muri et mis en exécution, on peut conjurer qu’il s’abatte prochainement, des sombres perspectives pour ces sataniques personnages organisés en bande de traitre.

Pourquoi s’en prendre à un homme qui n’a jamais voulu du mal à son prochain ?

Malick Sankhon serait-il un obstacle à une quelconque entreprise ou projet ?

Pourquoi en veut-on au directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale, au point d’organiser et planifier une battue pour le liquider politiquement et administrativement ?

De toute évidence, s’il y a un crime pour lequel Malick Sankhon, devrait être sacrifié, ce sera pour sa fidélité, son engagement et sa constance au président de la République et le RPG Arc-en-ciel. Et ça, sa dérange plus d’un traitre !!!

Source : http://guineeenmarche.com

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Thierno

    20 juillet 2017 at 21 h 16 min

    Je trouve qu’au lieu d’être un fidèle serviteur du président, il devrait être un fidèle serviteur du peuple de Guinée. Tout ça c’est de la démagogie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top