A LA UNE

Sécurisation du meeting de l’opposition républicaine à Sangoyah : le directeur national des CMIS fait le point

Après le meeting de l’opposition républicaine ce samedi à Sangoyah, dans la commune de Matoto, le Directeur National des compagnies  mobiles d’intervention et de sécurité (CMIS),  donne quelques éléments de l’aspect sécuritaire de cette mobilisation.

“Aujourd’hui il y avait trois (3) compagnies, ce qui fait 600 personnes.  Il y avait les CMIS 3, 4 et 6 parce que c’est leur zone. Plus maintenant les commissariats centraux”, a fait savoir le Colonel Ansoumane Camara dans un entretien téléphonique accordé à la rédaction de Mosaiqueguinee.Com.

“Tout s’est très bien passé. Pour le moment, les deux meetings (de Kaloum et de Matoto), ça va ! Il ne peut y avoir de blessé que s’il y a eu d’agression”, a déclaré l’officier.

“A partir du moment que le meeting est autorisé, on est obligé de sécuriser avant, pendant et après. Mais le jour où l’autorité de la ville de Conakry ou un maire n’autorisera pas un meeting, il faudra que les leaders comprennent qu’ils doivent s’abstenir de le tenir. Jusqu’à ce qu’il y ait consensus entre eux et les autorités. Comme ça, nous les forces de l’ordre, on est tranquille. Si c’est interdit et qu’ils viennent, alors que nous avons l’instruction d’empêcher ce meeting, il va falloir que nous appliquions la loi.  C’est seulement ce problème que nous avons avec eux souvent sinon tout se passe bien quand c’est ordonné”, a expliqué le colonel Ansoumane Camara.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top