A LA UNE

Meurtre à Dalaba : l’honorable Sila Bah dénonce le manque d’agents de sécurité et interpelle le gouvernement

Dans la nuit de dimanche à lundi, un homme a été tué dans la ville de Dalaba.  Cette situation ne laisse pas indifférent l’honorable Alpha Ibrahima Sila Bah, président du PGRP. 
« Des malfrats, armés de fusils, voulaient s’accaparer du coffre-fort qui se trouvait dans le magasin du nommé Elhadj Diouldé. Au cours de cette opération, la police communale est intervenue. Ils ont tiré sur les agents de la garde communale dont l’un est décédé », a expliqué le Président du PGRP, joint au téléphone par la rédaction de Mosaiqueguinee.com.

A l’annonce de cette triste nouvelle, le député a aussitôt échangé avec le préfet pour en savoir davantage. « J’ai demandé au préfet le nombre de policiers dont-il dispose. Il m’a dit, qu’il disposait de 4 policiers et 5 gendarmes pour toute la préfecture de Dalaba », a révélé  le député qui indique que  la préfecture de Dalaba est laissée à l’abandon.
« Vous verrez que c’est l’une des seules préfectures en Guinée, à n’avoir même pas un seul kilomètre de goudron »,ajoute-t-il.

Poursuivant, il fait appel aux autorités  et particulièrement au ministère en charge de la Sécurité pour la prise très au sérieux de cette situation, afin que des changements nécessaires puissent être apportés.

« Je demande que le nombre d’agents de sécurité  soit augmenté. Ensuite, qu’il y ait une réflexion très sérieuse par rapport à la recrudescence de la criminalité au Foutah”, a lancé  le président du PGRP.
A signaler que quelques semaines avant ce meurtre, une dame aussi avait été tuée par son amant.

Alhassane 3 Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top