A LA UNE

Les ondes de RFI momentanément brouillées à Conakry : son correspondant parle d’un sabotage

Mouctar Bah, Correspondant de RFI en Guinée

Ce jeudi 27 juillet, les ondes de Radio France Internationale ont été momentanément brouillées dans la capitale guinéenne. Tout a débuté tôt le matin, à seulement 2 heures de l’émission “Appel sur l’actualité”, qu’aucun dictateur africain n’apprecie. Le régime de Conakry savait que le thème du jour portait sur le débat autour d’un éventuel 3e mandat du président Alpha Condé.

Interrogé par notre rédaction, le correspondant de RFI se dit outré. « Je vais dire qu’ils ont saboté parce que juste après l’émission, c’est revenu. Ils ont coupé à 6 h 10 mn”, a indiqué Mouctar Bah.

De son côté, la présidente de la Haute Autorité de la Communication, Martine Condé, (HAC) dit ne pas être au courant de cette situation. « On va vérifier à la HAC, au niveau du monitoring. S’il y a un problème on va voir”, a-t-elle confié à la rédaction de Mosaiqueguinee.com.

Depuis des mois, l’éventualité d’un troisième mandat hante des proches du pouvoir qui ne cachent pas leur ambition. Le Chef de l’Etat se montre nerveux à chaque fois qu’un journaliste lui en parle.  

Alhassane 3 Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top