Actualités

Contrôle de vignette: ambiance électrique entre conducteurs et policiers

Depuis lundi dernier, jour de lancement  du contrôle de l’achat de la vignette,  l’ambiance reste électrique entre usagers de la route et agents de la police routière dans la circulation à Conakry.

Ce contrôle, engagé par la Direction Nationale des Impôts (DNI), a réduit la fluidité des véhicules sur certains tronçons de la capitale guinéenne.

Des conducteurs de taxi  fuient le contrôle en empruntant des ruelles dans les quartiers.

Avec la persistance de la  réticence de certains, la police routière continue à traquer et à immobiliser tous les véhicules qui n’ont pas de vignette.

«Aucune négociation n’est possible avec nous dans la circulation, ce sont les instructions données par la hiérarchie», a fulminé Honoré Faya Mara, Commandant du peloton de la sécurité routière de Dixinn.

Lorsque nous quittions son bureau, plus de 30 véhicules étaient immobilisés dans son parc à la minière.

Selon le ministère du budget, les recettes engrangées pour cette taxe unique sur les véhicules s’élèvent pour le moment à plus de 34 milliards de francs guinéens pour environ 124.000 vignettes délivrées.

Yenguissa Sylla

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top