A LA UNE

Assemblée générale de l’UFR : «Le débat est clôt s’agissant de la promulgation du code électoral», dixit Ibrahim Bangoura

Comme à la coutume, le parti l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Sidya Touré, a tenu à son siège sis dans la commune de Matam, ce samedi, 29 juillet 2017 , son assemblée générale.

Au cours de cette assemblée générale, plusieurs sujets étaient au menu du débat notamment, la promulgation du code électoral et l’éducation de la jeunesse.

Dans son intervention, le vice-président du parti, M. Ibrahim Bangoura a indiqué lors de la rencontre que ‘’ le débat est clôt, s’agissant de la promulgation du code électoral’’.

Le député de l’UFR a également affirmé que le code électoral a fait objet de promulgation par le Président de la République, cela veut dire qu’à ce niveau, le débat est clôt. ‘’ En démocratie quand une idée ou un projet de loi commence, on en discute avec les députés, on en parle au niveau de l’exécutif. Quand la loi est votée, elle est à suivre par le chef de l’Etat pour promulgation. Pour le cas particulier des lois organiques, le chef de l’Etat doit les montrer à la cour constitutionnelle. Chose faite, cette dernière s’est prononcée et nous savons que son arrêt est sans appel. Ce qui reste clair, c’est que cette loi est maintenant promulguée’’, a-t-il ajouté.

Poursuivant ses propos, l’honorable Ibrahim Bangoura a aussi déclaré que cette promulgation, qui selon lui, n’est profitable qu’aux partis majoritaires, est mal vue  par les députés de l’Union des Forces Républicaines.

Selon lui , son groupe parlementaire, l’Alliance Républicaine, a fait une déclaration pour la circonstance, en prenant acte de la promulgation du code électoral, ce qui ne les  a pas empêchés de faire leurs  observations en comprenant que c’est un code qui signifie que les chefs de quartiers et districts seront désormais désignés au prorata des résultats obtenus pendant les élections communales : ‘’ Comme ce sont les partis politiques en forte majorité quasiment qui présentent les candidats, cela veut dire demain que ce sont ces partis politiques qui vont donc nommer les chefs de quartiers et de districts, sur tout le territoire national’’, a-t-il dit.

Concernant le cas de l’éducation de la jeunesse, le député Ibrahim Bangoura a ensuite signalé qu’il encourage les jeunes redoublants au BAC, tout en attirant leur attention sur l’importance de l’éducation.

‘’Ceux qui n’ont pas décroché leur BAC, ne relâchez pas, ne vous découragez pas, concentrez-vous et apprenez, il n’y a rien de miraculeux dans ça. La place de l’éducation est incontournable dans le développement d’un pays, tout part de là, la formation des jeunes est nécessaire pour le développement d’un pays’’, a-t-il indiqué en prenant l’exemple sur la Chine.

A la fin, il a noté que le parti est prêt à remporter les élections, et installer son Président à Sékoutouréyah en 2020.

                                                                                                                               Marliatou Sall

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top