A LA UNE

Droits de l’Homme, réconciliation nationale et paix : Trois délégations reçues par le ministre Gassama Diaby

Trois (3) délégations différentes ont été reçues ce vendredi 28 juillet 2017 par Khalifa Gassama Diaby, ministre en charge de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté. C’était dans les locaux de son département.

Des questions liées aux droits de l’Homme, à la réconciliation nationale et au maintien de la paix, ont été largement évoquées.

C’est une délégation de la Fédération internationale des Droits de l’Homme (FIDH), conduite par le  responsable du bureau Afrique, Florent Geel, qui a été reçue en premier lieu par Gassama Diaby. Principal point discuté, la situation des droits de l’Homme en Guinée.

« J’ai reçu une délégation de la FIDH, nous avons fait le tour d’horizon sur les problématiques des droits humains dans notre pays. Nous avons parlé de la nécessité de tout mettre en oeuvre pour que le procès du 28 septembre se tienne et que cela soit un procès véritable et équitable qui puisse répondre aux standards internationaux. On en appel à nos partenaires pour qu’ils puissent accompagner la justice guinéenne , afin que celle-ci puisse faire honneur à la Guinée», a expliqué le ministre.

Parlant de la deuxième délégation, conduite par un envoyé spécial du premier ministre Australien, Gassama Diaby indique que des questions liées aux droits de l’homme et à la réconciliation nationale ont été au centre des échanges entre lui et William Fischer.

«Nous l’avons expliqué que notre pays a besoin de l’accompagnement de l’ensemble de ses partenaires parmi lesquels accompagnements, doit figurer en première place la nécessité d’aider ce pays à mettre en place une puissance publique effective….», a déclaré Khalifa Gassama Diaby.

« Enfin nous avons reçu une délégation du CNOSC. Suite à l’atelier de réflexion sur la problématique de la violence et la mise en place des infrastructures sociales de paix, nous avons été sollicités par le conseil national des organisations de la société civile pour la mise en place d’un partenariat  entre le ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté et le CNOSC… Notre enjeux pour nous en Guinée n’est pas simplement de construire des paix momentanées, mais c’est d’intégrer dans notre culture, la question de la paix et de faire en sorte qu’elle ne soit pas menacée et qu’elle soit durable», a conclu Gassama Diaby.

Il faut noter que William Fischer, le représentant du Premier ministre Australien, s’est félicité d’avoir beaucoup appris auprès du ministre Gassama Diaby.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top