A LA UNE

Ibrahima Kalil Keita, ancien vice-président de la CENI : «les commissaires frondeurs ont parfaitement raison !»

C’est une sortie loin d’être en faveur d’un maintien de Bakary Fofana au «prestigieux»  poste de président de la Commission Electorale nationale indépendante (CENI). Ibrahima Kalil Keita, qui a démissionné de la  vice-présidence de l’institution,  avant d’être nommé préfet de Siguiri, met le couteau dans la plaie. Chez nos confrères de Djigui FM ce matin, Ibrahima Kalil Keita a dénoncé la gouvernance de Bakary Fofana avant d’apporter son soutien à l’installation de Me Salifou Kébé à la tête de la CENI.

«Il y a eu beaucoup de malentendus entre Bakary  Fofana et moi … Il n’associe pas les membres du bureau à la prise de certaines décisions liées au recrutement du personnel d’appui, liées à la gestion du budget de fonctionnement et au budget électoral… On a même fait une réunion à Kindia je crois en 2014 sur la mauvaise gouvernance, les disfonctionnements qui existaient au niveau de l’institution. Mais les résultats n’ont pas été acceptés. C’est pourquoi la crise a continué… Sur les plans de la gestion et du fonctionnement, les commissaires ont parfaitement raison. Comme ils ont usé de la loi pour faire cette motion contre Bakary, moi je lui demande fraternellement, de se soumettre à la loi et de se retirer  honorablement», a-t-il expliqué.

Le préfet de Siguiri indique que c’est pour cette mauvaise gouvernance qu’il a démissionné de l’institution dont il était vice-président.  « J’ai pris la mesure de me retirer doucement sans fracas, mais c’est à cause de la mauvaise gouvernance et des incompréhensions perpétuelles entre Bakary et moi. J’étais vice-président mais beaucoup de choses se passaient sans que  je n’en soit informé», révèle-t-il.

Appelé à donner un conseil au gouvernement pour le dénouement de cette crise, Ibrahima Kalil Keita déclare : « Le conseil que je donne c’est que moi je pense vraiment que les commissaires ont agi conformément à la loi et il faut confirmer ce qu’ils ont décidé et accepter que Me Salif Kébé prenne service en tant que nouveau président de la CENI».

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top