A LA UNE

Gouvernance : la présidente des femmes du PEDN tire à boulets rouges sur le régime Condé

Le Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), a animé une conférence de presse ce lundi 31 juillet.

Présente à cette conférence, la présidente du bureau national  des femmes dudit parti, a fustigé la situation économique et sociale du pays.

«En tant que femme engagée, je dis bien que je suis en colère, parce que le Guinéen vit de jour en jour dans la misère et dans la pauvreté. Les femmes souffrent. J’ai les larmes aux yeux quand je voie certaines femmes concasser pour pouvoir subvenir aux besoins de leurs enfants, avec toutes ces richesses de notre sous-sol. C’est écœurant, pourtant, qui dit femme, dit société », déclare-t-elle.

Poursuivant son allocution, Hadja Sarangbè Condé, pense que la situation économique du pays est à revoir, car selon elle  « la politique menée n’est pas celle de la croissance économique, cette économie ne nous permet pas de nous épanouir, encore moins de penser au développement ».

Par ailleurs, la présidente du bureau des femmes du PEDN, déplore la mort des jeunes dans la méditerranée, et le manque d’infrastructures, notamment celles routières et sanitaires du pays.

«Regardez nos enfants qui meurent en méditerranée par perte d’espoir, il n’y a plus d’emploi. Il faudrait que les infrastructures routières soient rétablies, que nous ayions beaucoup de centres de santé pour le minimum, afin de pouvoir penser à un départ pour le développement », dit-elle.

Pour elle, il faut un changement radical, aucun développement n’est possible sans la présence effective des femmes.

Marliatou Sall & Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top