A LA UNE

Crise à la CENI : François Bourouno indexe un coupable et interpelle le gouvernement

Dans la crise qui mine encore la CENI, le chargé de communication du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), trouve un coupable.  Contacté au téléphone par notre rédaction, François Bourouno soutient que c’est le président de la République, Alpha Condé, qui est à la base de cette situation.

«C’est Alpha Condé qui est à la base de la cacophonie au niveau de la CENI, ce n’est pas une autre personne. Il crée tout ce tohu-bohu pour que les élections locales puissent traîner. C’est sa stratégie, il sait le faire. C’est pourquoi il est évident qu’on ne peut jamais attendre Alpha Condé sur le chemin du développement. On ne peut l’attendre que sur le chemin de la manipulation, de la diffamation, de la confusion et de la médiocrité», a déclaré François Bourouno.

Plus loin dans son intervention, le porte-parole du PEDN a suggéré au gouvernement de prendre ses responsabilités face à ce sujet. Il maintiendra également son souhait de voir la Guinée se doter d’une CENI technique.

«Nous suggérons que le gouvernement assume ses responsabilités face à cette situation. C’est l’occasion pour lui d’accélérer sur tout ce qui est question liée à la réforme de cette Institution. La Guinée n’aura pas d’honneur tant que nous continuons à vivre des crises pareilles. Pour nous, le débat c’est la question de l’institution à revoir. Il faut revoir aujourd’hui la forme de CENI que nous voulons. Nous voulons une CENI technique qui puisse organiser des élections de qualité dans notre pays», a-t-il laissé entendre.

Il faut rappeler que pour ce qui est de l’entrée en fonction en perpective de Me Salifou Kébé, celle-ci attendra d’abord car la requête adressée par Bakary Fofana à la Cour Constitutionnelle, a été jugée recevable.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top