Actualités

CAN 2023 : Le Président de la CAF depuis Ouaga, en rajoute aux craintes des guinéens

Depuis l’élection du nouveau Président de la CAF, les pays organisateurs des CAN 2021 et 2023, qui sont respectivement la Côte d’Ivoire et la Guinée, sont régulièrement la cible des pays de l’Afrique Australe et du centre.

Ils reprochent au Président de la CAF d’alors, le camerounais Issa Hayatou, d’avoir violé le règlement intérieur de l’institution, dans le cadre de l’attribution de l’organisation de la CAN par ces deux pays.

Ces cris de cœur des pays de la COSAFA et notamment de leur Président, le zimbabwéen, Phillip Chiyangwa, à l’origine de la polémique, semblent avoir une résonnance chez le patron du football continental.

En séjour à Ouagadougou en début de la semaine dernière, le malgache qui trône aux destinées du football africain, a lâché l’expression qui fait l’objet de diverses interprétations selon le camp où l’on peut se trouver : « Nous n’attribuerons pas, de gré à gré, les compétitions de la CAN », a dit, cru, Ahmad Ahmed, répondant ainsi à la question d’un journaliste, relative à l’attribution controversée de ces éditions de la biennale du football continental.

A cinq ans de la CAN 2023, l’organisation de la compétition par la Guinée, ne rassure point, parce que hypothéquée par plusieurs facteurs…

Ces facteurs, c’est tout d’abord, le sentiment d’arrangement qui anime des hauts dirigeants de l’institution, dans l’attribution de la compétition ; c’est aussi,  l’once de volonté peu rassurante  des autorités à tous les niveaux, surtout politiques,  depuis que le pays a été désigné pour abriter cette édition  de 2023.

Lamine Mognouma Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top