A LA UNE

Affaire 28 septembre : «Jusqu’au moment où je vous parle, je n’ai pas reçu d’invitation… »

Le ministre conseiller personnel du chef de l’Etat, était ce matin chez nos confrères d’espace FM. Au cœur d’une polémique qui enfle dans la cité et met en branle le monde judiciaire, Tibou Kamara a donné des précisions sur sa prétendue convocation par le pool de juges en charge du dossier du 28 septembre.

«Je ne veux pas donner le sentiment de bénéficier ou de vouloir bénéficier de quelque protection que ce soit, ou de donner le sentiment d’avoir peur de la justice», a-t-il entamé.

«Jusqu’au moment où je vous parle, et c’est une précision importante pour ne pas entretenir la confusion et la suspicion dans l’opinion, moi Tibou Kamara, citoyen de ce pays, je n’ai pas reçu d’invitation pour se présenter devant la justice pour témoigner dans l’affaire du 28 septembre. Mais puisque j’ai entendu dire que cela était une éventualité, donc j’ai demandé au chef de l’Etat lorsque cela arriverait, de bien vouloir m’autoriser à aller témoigner», a précisé Tibou Kamara qui dira par ailleurs n’avoir rien à se rapprocher.

L’invité d’Espace expression dit croire «profondément» aux institutions du pays. Il laissera aussi entendre que si l’appareil judiciaire a besoin de lui aussi bien dans le cadre de cette affaire du 28 septembre que dans le cadre d’autres procédures judiciaires, il est de son devoir de répondre.

«Moi je ne me sens pas protégé par une fonction… Ce qui m’est le plus cher, c’est mon honneur et ma liberté», a-t-il conclu.

Mamadou Sagnane 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top