A LA UNE

Sécurité routière à Conakry : Vers le recensement général des taxi-motos

Après  Dubréka, Coyah, Ratoma, Dixinn, Kaloum et Matoto, c’est la commune de Matam qui a abrité ce mardi, une campagne de sensibilisation des usagers de la route. Elle a mobilisé les acteurs de la route, les autorités administratives et les élus locaux.

Il était question au cours de cette activité, du respect  du code de conduite, du recensement des taxi-motos et les nouvelles dispositions sécuritaires.

Cette campagne de sensibilisation,  dirigée par Hamidou Babacar Sarr, Directeur national de la sécurité routière, a été une occasion pour la police routière de présenter un  tableau sombre  des cas d’accident de la circulation pour le premier semestre de l’an 2017.

Plus de 120 personnes ont trouvé la mort sur les différentes routes du pays entre début janvier et fin juin 2017. Selon Babacar Sarr, la zone de Conakry, à elle seule, a enregistré plus de 700 cas, plus de 50 personnes tuées et plus de 150 personnes blessées.

A l’intérieur du pays, 70  personnes ont été tuées dans les accidents de la circulation pour un total de plus de 120 morts, dénombre t-il.

Les acteurs se sont penchés en grande partie sur le cas des taxi-moto en Guinée.  Plusieurs dénonciations ont été faites sur les mauvais comportements des conducteurs de taxi-moto surtout à Conakry.

Il a été donc décidé de recenser tous les taxi-motos  par commune, par quartier et par point d’arrêt. Des attestations et des gilets seront obligatoires.

Yenguissa SYLLA

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top