Actualités

Augmentation des primes des enseignants-chercheurs : mécontents, des assistants menacent

Des maîtres-assistants réunis à Gamal

Des maîtres-assistants, venus de plusieurs institutions d’enseignement supérieur du pays, étaient en entretien ce jeudi, 10 août 2017 , à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC).

Ils se mobilisent et dénoncent l’arrêté conjoint du ministère en charge de l’Enseignement Supérieur et celui des Finances, relatif à la valorisation des primes des enseignants-chercheurs.

«Suite à l’arrêté conjoint signé par le ministre de l’Enseignement Supérieur et de son homologue des Finances, nous avons constaté avec grand étonnement que les enseignants qui ont pratiquement l’essentiel des charges pédagogiques dans les institutions, n’ont pas été prévus. Alors que pour ce qui est de l’enseignement supérieur, le grade commence par assistant. Et aujourd’hui, dans le système éducatif guinéen, 98% du personnel est composé de ces gens.

Alors on ne peut pas comprendre qu’il y ait un arrêté dans lequel on exclut cette grande marge. Nous allons adresser un écrit au ministère de l’Enseignement Supérieur pour demander d’élever la prime des assistants comme on l’a fait pour les autres, en maintenant toujours l’écart de 2 millions, la promotion des jeunes. Et enfin, prévoir un plan de carrière pour que tous ceux qui ont fait cinq à six ans au service de l’Enseignement Supérieur, aient le droit d’avancer en grade», a déclaré Mohamed Kaba, secrétaire général de la section syndicale de l’Université de Kindia. C’est lui qui a parlé au nom des assistants présents à cette rencontre.

Une commission qui sera composée de représentants des institutions universitaires, sera mise en place pour se pencher sur la rédaction des  revendications, le dépôt d’un mémo  et son suivi. «Tant que ces points de revendication ne seront pas satisfaits, il ne faut pas s’attendre à une année universitaire paisible», a prévenu le porte-parole.

Il faut noter que parmi la quinzaine d’universités représentées à cette rencontre, figuraient l’ISSEG de Lambanyi, Gamal, Sonfonia, les universités de Kankan, Labé et Mamou.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top