A LA UNE

Jeux de la francophonie : La Guinée ne prévoit aucune récompense pour ses lauréats

Alors que le ministre Siaka Barry s’est réjoui de « l’exploit »  réalisé en Côte d’Ivoire pour décrocher deux (2) médailles d’argent lors des derniers jeux de la Francophonie et deux (2) trophées au Maroc et au Sénégal, les compétiteurs guinéens qui ont présenté leurs différents trophées hier au ministère de la Culture et des Sports ne sont pas sûrs d’être récompensés par l’Etat  guinéen ?

A l’occasion de cette cérémonies de présentation de trophées ce mercredi, 09 août 2017 au musée de sandervalia, le Directeur national des Sports et des activités physiques a laissé planer le doute dans la tête de ces défenseurs du tricolore guinéen.

Lancinet Kabassan Keïta, dans son discours de présentation des lauréats, a déploré devant les cadres du ministère, l’inexistence de texte juridique prévoyant des récompenses aux médaillées guinéens.

«Monsieur le secrétaire général, chers collègues cadres du département, si je suis honoré par ces trophées, j’ai un sérieux problème. Notre département manque de textes juridiques. Aujourd’hui, avec ces trophées et médailles, nous n’avons aucun texte qui donne des récompenses à ces lauréats», a déploré le Directeur national des sports et des activités physiques.

«C’est pourquoi, je voudrais profiter de cette tribune pour inviter le secrétaire général à soutenir les directions de la Culture et des sports pour que ces textes soient élaborés et signés par les ministres des Finances, du Budget et des sports», a plaidé Lancinet Kabassan Keïta.

Le Directeur cherchait-il par cette déclaration, a signifier clairement aux concernés qu’ils ne doivent s’attendre à une quelconque récompense de leur pays qu’ils ont défendu ?  C’est une autre question que l’on pourrait aussi se poser.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top