A LA UNE

L’Etat enverra-t-il des boursiers dans le privé cette année ? le ministère de l’Enseignement Supérieur maintient le flou

Malgré le démenti apporté par le ministre en charge de l’Enseignement pré-universitaire, après la publication dans la presse, d’un article selon lequel K au carré aurait affirmé que l’Etat n’enverrait aucun boursier cette année dans les universités privées, l’inquiétude ne faiblit pas chez certains.

La sortie ce jeudi, de la cheffe de cabinet du ministère en charge de l’Enseignement Supérieur, chez nos confrères d’Espace Fm, aura contribué à maintenir le flou chez ceux qui redoutent une volonté de l’Etat, d’assécher les universités privées.

Même si elle a affirmé que le gouvernement n’a pas pour vocation de passer à l’extinction de l’enseignement supérieur privé, les propos de Zénnab Camara auront du  mal à rassurer les plus sceptiques.

A la question de savoir si son ministère enverra ou pas des boursiers dans le privé cette année, l’invitée de  Tamba Zakari répond : “Le ministre Yéro annoncera officiellement les nouvelles mesures…, le nombre d’étudiants à orienter, les nouvelles conditions d’octroi des bourses, les concours d’accès aux formations en génie technique…”

Poursuivant son allocution, Zénab Camara expliquera clairement  que la capacité d’absorption des universités publiques ne fait aucun defaut.

“L’année dernière, nous avons eu à orienter 31.000 étudiants dans les institutions publiques d’enseignement supérieur  et technique. Donc, la capacité y est”, déclare-t-elle, tout en expliquant  de passage que cette année, il y a moins de 24 mille admis.

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top