A LA UNE

Forage du puits pétrolier FATALA : une prouesse de l’ONAP, saluée même dans les rangs de l’opposition

Le 08 août 2017, a marqué la fin des opérations de mise en place technique et le démarrage effectif des travaux de forage du puits pétrolier FATALA. C’est une nouvelle qui a suscité à la fois  satisfaction et espoir.

La joie se sent même au sein de l’opposition, où certains leaders politiques commencent déjà à saluer cette bonne nouvelle. C’est le cas du président de l’UFC. A l’occasion de la dernière assemblée générale de son parti,  l’honorable Aboubacar Sylla, a indiqué qu’il s’agit là  d’une « grande opportunité économique » pour la Guinée.

«Si avec ce forage il y a un résultat positif, c’est à dire qu’on y trouve une quantité importante de pétrole, cela changera complètement l’avenir économique de notre pays, la vie des populations», a déclaré l’opposant.

Mais, selon lui, il est important que la gouvernance reste vertueuse. Car, ajoute-t-il, avec un revenu de deux à trois milliards de francs guinéens par an, si cet argent est bien géré, la Guinée pourrait bien devenir un pays émergent.

Que le leader de l’UFC et porte-parole de l’opposition républicaine se réjouisse de cette avancée qui est le résultat de nombreux efforts consentis par l’Office National de Pétrole (ONAP), dirigé par le jeune Diakaria Koulibaly, c’est  sans doute un motif de satisfaction pour ceux qui soutiennent la gouvernance actuelle.

C’est surtout un mérite qui revient au Président Alpha Condé, à qui le temps donne ainsi raison d’avoir  nommé un jeune guinéen à la tête de ce service hautement stratégique.

Thierno Amadou M’Bonet Camara 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top