A LA UNE

Un député du RPG recadre le camp de Bantama : «Si nous voulons vivre  longtemps…»

Mohamed lamine Kamissoko

Si le RPG Arc-en-ciel ne veut pas avoir le même destin que le PUP de Conté et le PDG de Sékou Touré, Bantama Sow et les autres responsables hostiles aux nouveaux venus, doivent revoir leurs copies. C’est du moins ce qu’a expliqué le député Mohamed Lamine Kamissoko, qui a dirigé l’assemblée générale de ce samedi, 12 août 2017.

«Les contradictions mineures entre nous, abandonnons ça ! On avait l’amour et la fraternité quant on était dans l’opposition. Une fois au pouvoir, pour des luttes de positionnement, il y a des petites choses. Mettons-nous au-dessus de ça et montrons à l’opposition que le RPG est venu pour rester durablement au pouvoir… Nous allons éviter de tomber de la même manière que le PDG et le PUP», a-t-il déclaré.

«Si nous voulons vivre longtemps, il faudrait qu’on continue à tendre la main aux autres », a tranché le parlementaire.

A plusieurs reprises, des alliés du parti au pouvoir ont subi les hostilités de certains caciques du RPG originel, qui les qualifient de «militants de 25ème heure». Paul Moussa Diawara, DG de l’Office National de Publicité (OGP), fait partie de la longue liste de victimes de ce clan qu’incarne souvent Bantama Sow dans ses propos et dans ses actes.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top