A LA UNE

Le grand imam de Conakry : «Les peuples et les chefs ne doivent pas emprunter des chemins contraires»

La communauté musulmane de Guinée célèbre la fête de Tabaski ce vendredi, 1er septembre 2017. A Sékoutourea, c’est le grand imam de Conakry qui a dirigé la prière, en présence du Chef de l’Etat et de plusieurs membres du cabinet présidentiel.

Dans son sermon, Mamadou Saliou Camara a rappelé ce qui doit être la relation entre gouvernants et gouvernés, entre ceux qui sont instruits et le reste de la communauté.

«Aucun peuple, s’il est uni, ne doit souffrir. Face aux difficultés, le peuple doit se lever et rester derrière les chefs. Toute direction qu’ils vous montrent dans la lutte contre ces difficultés, c’est cette direction que vous devez suivre. C’est ce que dit l’islam. Mais l’islam n’aime que le peuple emprunte une voie contraire à celle tracée par ses dirigeants», dira-t-il.

Expliquant que Dieu réserve une récompense à sept catégories de personnes dont les chefs,  l’imam a indiqué que ceux qui gouvernent doivent avoir pitié, et montrer la bonne voie  qui mène au bonheur.

Espérons que le Président Condé, à qui beaucoup prêtent l’intention de rester au pouvoir au-delà de 2020, fasse bon usage de ce message du Premier imam de la grande mosquée Fayçal.

Thierno Amadou Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top