A LA UNE

Boffa : Les locaux de la compagnie de gendarmerie territoriale, fortement délabrés

Ce vieux bâtiment date de la période pré-coloniale, précisément de 1927. Depuis, l’infrastructure n’a connu aucune réhabilitation, en témoigne son état de vétusté très poussé.

En août 2017, une tornade a décoiffé le bâtiment, emporté les portes et fenêtres, avant de détruire les archives de la section des investigations judiciaires.

Il aura fallu attendre ce mois de septembre pour trouver six (6) millions de francs guinéens, issus des poches du comandant de la gendarmerie pour remplacer les tôles, selon nos informations.

L’imprimante et d’autres outils informatiques ont été détruis par les vents violents. Ils n’ont plus été remplacés.  Le violon qui sert de garde-à-vue pour les détentions préventives, n’est plus que l’ombre de lui-même.

Les présumés malfrats interpelés s’échappent du local, ont expliqué les éléments de l’unité trouvés sur place.

Les toilettes sont quasi-inexistantes, l’eau potable et le courant  électrique sont devenus des denrées rares dans cette gendarmerie.

C’est un groupe électrogène de 5 KVA qui alimente le bâtiment en électricité pendant les heures de travail. L’effectif du personnel est nettement insuffisant, le matériel bureautique manque . C’est un seul pick-up qui assure le déplacement des gendarmes dans les localités qui relèvent de cette compagnie de gendarmerie.

BAH SEKOU

Voici quelques images qui ne font pas l’honneur de la gendarmerie nationale

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top