Actualités

Meurtre à Mamou : Des peines de 8 à 20 ans de prison requises contre Naby Moussa Camara et Boubacar Diallo

Après les vacances judiciaires, les audiences publiques ont repris ce mercredi 6 septembre 2017 au Tribunal de Première Instance (TPI) de Mamou, rapporte le correspondant régional de Mosaiqueguinee.com.

Pour cette rentrée, trois dossiers criminels étaient sur la table de Me. Sidiki Kourouma, le président dudit tribunal.

Le premier porte sur une affaire de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la victime.

Naby Moussa Camara et Boubacar Diallo, détenus pour  meurtre sur la personne de Mamadou Pathé Bah, ont tous deux comparu ce matin au TPI de Mamou.

Les faits remontent au dimanche 11 octobre 2009 à Fareinta dans la sous-préfecture de Coyah, située à 15 Km de Mamou centre. A la barre, Naby Moussa Camara, a plaidé coupable et a reconnu  avoir donné la mort à Mamadou Pathé Bah, , dans une bagarre, alors que ce dernier tentait de l’arrêter pour vol de régimes de bananes.

«Mon ami (Boubacar Diallo) et moi, étions à la poursuite de mon chien qui, à son tour, poursuivait un singe. C’est à ce moment que nous nous sommes retrouvés dans un jardin de banane. Quelques temps après, un vieux (Mamadou Pathé Bah), nous a trouvés dans ce jardin et a demandé ce que nous faisions là-bas. Il a dit que le propriétaire du jardin est souvent victime de vol et que ce dernier accuse toujours ses enfants. Il (la victime) a voulu m’arrêter. C’est de là qu’une bagarre s’est déclenchée entre lui et moi. Alors qu’il tentait de me ligoter, j’ai réussi à le repousser. Malheureusement, sa tête s’est heurtée à un caillou. Il (la victime) a commencé à saigner, c’est à la suite de cela qu’il est décédé», a-t-il expliqué, tout en précisant que lui et son ami  Boubacar Diallo, ne s’étaient pas rendus sur les lieux pour voler.

Egalement appelé à la barre, Boubacar Diallo, le présumé complice de Naby Moussa Camara, n’est pas allé dans le même sens que son ami.

«Nous nous sommes bel et bien rendus  dans ce jardin pour voler des régimes de bananes. Quand le vieux (Mamadou Pathé Bah) est venu, j’avais même des bananes en main», a-t-il martelé.

Le procureur de la république près le tribunal de première instance (TPI) de Mamou, après être largement revenu sur les circonstances du meurtre, a requis  20 ans de réclusion criminelle et une interdiction de séjour à Fareinta pour une période de 5 ans contre Naby Moussa Camara.

Il s’est référé aux dispositions des articles 243 et 57 du code pénal.

Quant à Boubacar Diallo, Me. Sidiki Camara, demande au tribunal de l’accorder de larges circonstances atténuantes pour, dit-il,«avoir reconnu les faits». Il demande tout de même de le condamner à 8 ans de réclusion criminelle, «par ce qu’il n’a rien fait pour empêcher le meurtre».

.Alpha Mamoudou Barry, Mamou pour Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top