Actualités

Makissa devant la commission des finances de l’assemblée : la vente des vignettes et la quote-part des communautés, au cœur des échanges

Le Directeur National des impôts, était de nouveau ce mercredi 06 septembre 2017, face aux députés de la commission Économie, Finances, plan et coopération.

Objectif, aller en profondeur dans l’examen des inquiétudes formulées par les députés. Des inquiétudes des honorables, centrées sur les procédures de vente des vignettes et les montants de rétrocession des TUV, destinés à alimenter le budget des collectivités.

Avec la même verve qui lui est reconnue en parlant de ses stratégies de mobilisation et de sécurisation des recettes de son administration fiscale, Aboubacar Makissa Camara a fait toute la situation liée  à la vente des vignettes.

Une opération il faut le rappeler, qui a pu permettre à l’Etat, d’avoir a ce jour un montant record de 37 milliards de francs guinéens.

Un chiffre, il n’est pas superfétatoire de le ressasser,  qui  a valu à lui d’abord, le maitre d’œuvre puis à son département de tutelle, le ministère du budget, tous les compliments du Président de la République et de son gouvernement qui  ont d’ailleurs cité cet acte,  comme un exemple parfait de sécurisation des recettes de l’Etat.

Certains députés interrogés plus tard, n’ont pas aussi caché leur satisfaction pour le travail qui est entrain d’être fait par les impôts.

Pour Makissa, c’est la réponse à la plus importante recommandation faite par les élus du peuple, qui, d’après lui, ont invité l’administration fiscale, à tout mettre en œuvre pour mobiliser plus de recettes.

Il n’a pas aussi manqué d’évoquer les innovations qui ont été faites dans la procédure de vente des vignettes notamment, la signature des contrats de vente avec des opérateurs de la place.

Concernant les rétrocessions, le DNI a informé les députés, qu’un stock de 20 milliards de francs guinéens est disponible pour les collectivités.

En commun accord avec le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation et celui du budget, la proposition de répartition doit être soumise au conseil des ministres pour validation avant qu’elle n’arrive à l’assemblée nationale.

Une proposition de répartition devrait alors être soumise très prochainement à l’approbation des élus.

Dans l’ensemble, les députés ont salué les efforts du gouvernement à travers la DNI concernant les résultats des réformes à propos des TUV. Ils ont par ailleurs fait remarquer à leur interlocuteur, qu’ils avaient souhaité apprécier dans le cadre de la vente de ces vignettes, le contrat de partenariat avec opérateur, avant tout engagement sans pour autant, faut-il le préciser, mettre en cause les efforts qui ont été fournis pour la mobilisation de ce montant record.

A préciser que les députés conditionnent l’adoption de la loi des finances rectificatives 2017, à la répartition totale des 20 milliards francs guinéens de rétrocession aux collectivités.

 

Alhassane Sidibé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top