A LA UNE

Pas d’élections communales avant fin 2017 ? «on n’est pas en train de jouer franc-jeu», dixit Faya Millimono

Au lendemain de l’exposé d’un avant-projet de chronogramme pour les élections communales, c’est plutôt la remarque d’une impossibilité d’aller à ces élections avant fin 2017, qui occupe le débat politique.

Pour sa part, le leader du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Millimono, dénonce un manque de volonté politique et explique sa position.

«Je crois qu’on est en train de parler d’élections locales durant toute ces années parce qu’il n’y a véritablement pas une volonté politique», dit-il.

 En 2016, s’explique l’opposant, il y avait de l’argent pour organiser les élections communales mais celles-ci n’ont pas été organisées.

«En 2017, on choisit de ne pas inscrire un sous sur  les lignes du budget national et on insiste pour qu’il y ait élection. Quelque part, on n’est pas en train de jouer franc jeu avec le peuple de Guinée», déplore l’opposant.

En tout cas, ajoute-t-il, après avoir écouté l’intervention du directeur des opérations de la CENI, je trouve que c’est moins au niveau de l’institution en charge des élections  que se trouve le problème qu’au niveau de l’Assemblée nationale.

Donc, conclut l’opposant, il faut à ce niveau qu’on exige qu’il y ait de l’argent pour avoir des élections

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top