Actualités

Emeutes à Boké: les forces de l’ordre sèment la panique

La manifestation des populations de Boké prend une autre tournure. Pendant que certains observateurs qualifiaient ce mouvement de manifestation civilisée, à cause de son caractère de non-violence, les forces de l’ordre,  arrivées hier nuit  à Boké, commencent à en découdre ce mercredi matin avec les jeunes manifestants hostiles aux corps habillés et  engagés et déterminés à  aller jusqu’au bout de leur revendication.

Plusieurs coups de fusils ont été entendus la nuit dernière dans certains quartiers. Ce matin, les forces de sécurité font  la patrouille dans les rues et  utilisent les gaz lacrymogène pour dissuader les manifestants. De nombreuses populations,  femmes et enfants,  sont pris de panique et sont dans une psychose totale.

Toutes les activités sont paralysées. Les boutiques, magasins, et  les banques  sont tous restés fermés. La circulation est bloquée et la ville est toujours plongée dans l’obscurité. Une équipe de l’EDG, venue de Conakry, travaille d’arrache-pied pour dépanner les groupes électrogène en panne.

C’est donc une véritable démonstration de force entre manifestants et forces de l’ordre. Comme pour dire que l’arrivée des forces de sécurité pourrait mettre de l’huile sur le feu.

Depuis la nuit du dimanche dernière les populations de Bokė manifestent contre le délestage du courant électrique qui perdure dans la cité depuis une dizaine de jour.

AC

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top