Actualités

Justice : la LIGUIDHO dit avoir assisté des centaines de femmes et de mineurs vivants en milieu carcéral

A l’occasion d’une  conférence de presse qu’elle a animé ce mercredi 13 septembre à la maison commune des journalistes, la Ligue Guinéenne des Droits de l’Homme (LIGUIDHO), a fait le point de son projet d’assistance juridique et judiciaire en faveur des femmes et des mineurs vivants en milieu carcéral.

A en croire le président de cette ONG locale, 215 détenus ont bénéficié d’un appui juridique et Judiciaire efficace et gratuit. «Le projet d’assistance juridique et judiciaire a concerné 200 femmes et mineurs en détention dans les milieux carcéral dans les maisons centrales de Conakry et  de Kindia», a indiqué Me Kpana Emmanuel Bamba, président de la LIGUIDHO

Selon Me Kpana Emmanuel Bamba,  ce projet qui avait pour objectif d’apporter assistance à  200 détenus dans les maisons centrales de Conakry et de Kindia, est allé  au-delà de ses objectifs. «Compte tenu du besoin croissant  de détention provisoire, d’assistance juridique et judiciaire dans notre pays, le projet est allé au-delà de l’objectif. Au lieu de 200 détenus, nous sommes allés jusqu’à 215 détenus qui ont été assistés», a-t-il expliqué.

«Parmi ces détenus, 24 femmes et 66 mineurs ont pu recouvrer leur liberté, 28 mineurs et 13 femmes ont été jugés et purgent leurs peines, 53 mineurs et 31 femmes n’ont été jugés à la clôture du projet», a-t-il ajouté

Le taux de détention provisoire, qui était à 100% lors du démarrage du projet, a été réduit à 39,06%  à la fin du projet, selon le président de la LIGUIDHO.

Mamadou Saïdou gaya Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top