Actualités

Violences à Boké : un cadreur d’une chaîne privée, blessé

Un caméraman de la chaîne de télévision privée ESPACE TV, basé dans le Kakande, a été grièvement blessé ce jeudi 14 septembre, dans les violences qui secouent Boké, au quartier Dibia.

Rencontré par une journaliste de mosaiqueguinee, en séjour à Boké, Salifou Lifo Cissé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, raconte sa mésaventure : « Nous sommes sortis pour faire le constat, nous avons rencontré les gendarmes et les policiers, il y avait environ 15 pickups. Ils sont venus et nous sommes partis ensemble chez le gouverneur. Nous sommes restés là-bas, ils ont enlevé beaucoup de barrages du carrefour jusqu’à chez le gouverneur. A notre retour, nous sommes venus jusqu’au niveau de la gendarmerie et nous avons trouvé des policiers et gendarmes, avec des manifestants face-à-face, entrain de tirer des pierres. Comme c’était entre manifestants et forces de l’ordre, je suis parti quelque part pour me cacher et prendre des images. Par fini, un gars est venu derrière moi et dire que ce sont des journalistes bâtards qui sont là, et il m’a directement cogné. Nous avons commencé à discuter, mais il ne m’a pas compris. Il m’a dit de fermer complètement ma caméra, je lui ai dit non parce que je suis là pour un boulot, il ne m’a pas compris et il est parti. Son ami est venu et celui-ci n’a même pas contrôlé. Il est venu avec des cailloux et m’a cogné », a déclaré la victime.

Parlant de son état de santé, Salifou Lifo affirme avoir bénéficié des premiers soins : « Les policiers et les gendarmes m’ont envoyé dans un hôpital proche, les médecins m’ont administré des injections. Maintenant ça va, la douleur n’est pas comme au début ».

De Boké, Kanté Mariam pour mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top